9 échappées belles sur le Tour de France 2020

Prévu le 27 juin à Nice sur la Côte d'Azur, le départ du Tour de France donne le coup d'envoi d'une boucle de 3 470 kilomètres en 21 étapes se terminant en apothéose sur les Champs Elysées, à Paris, le 19 juillet. De la Provence à l’Auvergne, des Alpes aux Pyrénées, de Lyon à l’Occitanie, les coureurs du Tour de France vont voir défiler de beaux paysages. Plutôt que de rester dans le peloton, on vous propose de mettre la pédale douce pour découvrir, à votre rythme, les trésors des régions françaises. En selle!

Nice, départ en beauté

Un départ sous le grand ciel bleu de la Côte d’Azur avec la Méditerranée en toile de fond, la Baie des Anges pour écrin et la Promenade des Anglais en vue pour l’arrivée… Peut-on rêver plus belle affiche pour la première étape du Tour de France 2020 ? Depuis Nice, les coureurs sillonneront en boucle trois fois l’arrière-pays parcourant 156 kms à fond de train sur leurs vélos. De quoi vous laisser largement le temps de flâner dans les ruelles du vieux Nice, si pittoresques ou de prendre de la hauteur dans l’un des ravissants villages perchés de la Côte d’Azur.

Vers Sisteron par la route Napoléon

Voilà une troisième étape… impériale ! En rejoignant Sisteron, en Provence, depuis Nice, le peloton du Tour de France pourrait bien être galvanisé par les senteurs de Grasse, la belle cité des parfums. On y recommande la visite du Musée International de la Parfumerie avant de musarder sur la légendaire Route Napoléon. Celle que l’Empereur des Français emprunta à son retour de l’île d’Elbe serpente entre gorges, forêts et petits villages typiques de Provence. Elle collectionne aussi les points de vue époustouflants, telle l’arrivée sur Sisteron et sa citadelle surplombant la Durance.

De Gap à Privas, à travers la Provence

Gap, belle cité moyenâgeuse fortifiée passe pour être la capitale douce des Alpes du sud. Ici, on est encore en Provence et la haute montagne n’est pas, encore, d’actualité. La 5e étape du Tour de France prend donc plaisir à s’égayer entre champs d’oliviers et de lavandes odorantes. Là, un beau marché provençal. Ici, une terrasse sous une tonnelle où prendre le frais. Voilà déjà Montélimar, porte de la Provence et royaume du nougat. Privas l’ardéchoise n’est plus qu’à une trentaine de kilomètres. Inutile de sprinter, la cité verte et nature cultive, comme toute la région, l’âme buissonnière, en vélo ou en randonnée.

De Millau à Lavaur, bienvenue en Occitanie

Savez-vous que le viaduc de Millau, enjambant la vallée du Tarn sur 460 m, détient le record mondial de hauteur ? Avec un point culminant à 343 m, il dépasse la Tour Eiffel ! Et oui, en Occitanie, on n’a pas le vertige et le long ruban chamarré du Tour de France aura bien de l’allure en passant à vélo sous cet ouvrage au design très stylé. Avis aux curieux. Le viaduc de Millau se découvre aussi de l’intérieur en suivant le Sentier des Explorateurs, un parcours guidé très instructif. On peut aussi embarquer pour un tour de canoé, la tête en l’air…

De Pau à Lauruns, les Pyrénées ça grimpe !

Au pied des Pyrénées, Pau est une étape royale. C’est ici, en Occitanie, que naquit le bon roi Henri IV. On visite le château-musée avant de partir à l’assaut de la montagne. Les coureurs du Tour de France n’ont pas fini de danser sur leur vélo pour gravir les cols qui s’enchainent. Mais rassurez-vous, on peut aussi sillonner tranquillement les Pyrénées, entre cirques naturels et verts alpages. Dans la Vallée d’Ossau, à quelques kilomètres de Pau, que la montagne est belle !

L’Auvergne, à saute volcans

La 13e étape du Tour de France 2020 achèvera la traversée du Massif central en Auvergne, en grimpant au sommet du Puy Mary. Une première ! Ce volcan, vestige du plus grand stratovolcan d’Europe, risque d’en impressionner plus d’un. Avec ses 1 783 m, le géant endormi d’Auvergne est classé Grand site de France. Depuis cette pyramide emblématique du Massif central, le panorama est exceptionnel… jusqu’au Mont Blanc par beau temps. A lire aussi : A l'assaut des volcans d'Auvergne!

Lyon fait sauter les bouchons

Il y a rarement d’embouteillage sur la route du Tour de France car la caravane va bon train. Mais à l’arrivée à Lyon, le 11 juillet, gare aux bouchons lyonnais ! La capitale de la gastronomie, qui vient d’inaugurer sa Cité de la Gastronomie, aligne nombre de ces restaurants typiques servant généreusement les spécialités locales… Les coureurs du Tour de France devraient donc se régaler à l’issue d’un parcours dans Lyon s’achevant au pied des pentes de la Croix Rousse. Vous aussi après les avoir parcourues de traboules en passages secrets, de placettes charmantes en ruelles pittoresques.
- Préparez votre séjour à Lyon (Lien externe)

Les Alpes au sommet

Depuis Grenoble, capitale des Alpes, on n’a que le choix des sommets. Avant l’arrivée à Paris, le Tour de France 2020 a choisi Méribel, au cœur du domaine des 3 Vallées pour prendre de l’altitude en beauté. Sûr que les 17e et 18 étapes de montagne feront encore grimper le suspens, et les occasions de se ressourcer dans un panorama extraordinaire, comme toutes celles se déroulant dans les Alpes. Qui gagnera le maillot à pois ? Réponse sur le podium des Champs- Elysées, à Paris, le 19 juillet.

A nous les Champs-Elysées

Et voilà, c’est Paris ! En vue de l’étape finale leur ouvrant les rues de la capitale et les Champs-Elysées en sprint final, les coureurs du Tour de France ont toujours un frisson de bonheur. Liesse et clameurs, Paris saura fêter les vainqueurs après les avoir récompensés de leurs efforts en leur offrant le privilège de pédaler entre ses beaux monuments et enseignes prestigieuses. Et si vous en profitiez aussi?

Aller
plus loin