8 façons de déconnecter dans les Parcs naturels régionaux

Montagnes et plaines, marais et bocages, forêts et landes… La France collectionne les paysages variés, les environnements préservés, une faune et une flore d’exception mis en valeur au sein de 54 Parcs naturels régionaux. Dans ces territoires habités mais paisibles, on promeut un tourisme respectueux, une découverte au plus près des traditions et savoir-faire tout en encourageant rencontres et partage. Larguez les amarres du quotidien et vive la déconnection verte !

À chacun son décor

52 des 54 Parcs naturels régionaux de France sont situés en métropole, et 2 en Outre-mer (Martinique et Guyane). À chacun son décor, à chacun son ambiance, mais tous vont vous surprendre, des plus anciens comme Scarpe-Escaut dans les-Hauts-de France et Armorique en Bretagne, aux deux derniers-nés : Aubrac et Médoc. Certains sont grands, ainsi celui des Volcans d’Auvergne, escarpés comme le Vercors ou mystérieux comme la Brière. D’autres, plus petits comme la Haute Vallée de Chevreuse près de Paris ou moins connus, comme la Brenne dans le Centre-Val de Loire. Les Ballons des Vosges et celui de Lorraine sont très peuplés, ceux de Corse, Camargue, Queyras dans les Hautes-Alpes ou de Guyane, beaucoup moins. 30 % des Grands Sites de France et 9 des 14 réserves de la biosphère française y sont situés tout comme certains sites distingués par l’Unesco, tels les bords de la Loire, dans le Parc Loire-Anjou-Touraine ou la réserve de la Scandola, en Corse. Oui mais alors, lequel choisir ? Tout dépend de vos envies...

Si vous aimez bien manger…

Quel dilemme ! Chacun des 54 parcs vous réserve un accueil gourmand parce qu’en France, la gastronomie est un art de vivre national. On avoue un petit faible pour le Parc des Causses du Quercy et son voisin du Périgord-Limousin pour faire provision de foies gras, truffes, noix ou safran et bien sûr petits fromages de Rocamadour. Côté fromages, on a du mal à trancher entre le Parc du Haut-Jura (ah le Comté !), ceux des Ballons des Vosges et des Vosges du Nord (oh le Munster !), le Parc des Grands Causses (ah le Roquefort !) ou le Parc de l’Aubrac, Cantal oblige. Juste à côté, dans le Parc des Volcans d’Auvergne, il y a aussi de quoi déguster. Alors, aligot ou pounti, il va falloir choisir…

Si vous êtes plutôt oenotourisme…

Avec le vin comme fil rouge, le Parc du Médoc est un incontournable. Situé en Nouvelle-Aquitaine où se nichent déjà 4 Parcs naturels régionaux (Landes de Gascogne, Périgord-Limousin, Marais Poitevin et Millevaches en Limousin), ce vignoble mondialement connu est la première destination oenotouristique de France. Aux portes de Bordeaux et à deux pas de la Cité du Vin, on le découvre idéalement en empruntant l’une des 6 routes du vin de Bordeaux. Côté sud, vous devriez succomber aussi à l’accent rocailleux des vignobles généreux du Parc du Haut-Languedoc. Mais si vous préférez buller plus au nord, alors cap sur la Champagne et ses coteaux dans le Parc de la Montagne de Reims. Et si c’est la route des vins d’Alsace qui vous inspire, le Parc des Ballons des Vosges vous ouvre ses sentiers forestiers panoramiques. superbe !

Si vous voulez observer les étoiles…

Les Parcs naturels régionaux de France font briller les yeux des astronomes, même débutants, avec leurs grands ciels purs, loin de la pollution lumineuse des villes. Le triangle noir du Quercy, au cœur du Parc des Causses du Quercy, est l’un des sites les plus réputés en France pour l’observation des étoiles. Autres paradis nocturnes, l’observatoire de Saint-Véran, dans le Parc du Queyras et, dans les Hautes-Alpes, celui des Baronnies provençales dans le parc du même nom. Egalement en Provence Verte, le Parc de la Sainte-Baume fait voyager loin dans la voûte céleste. Plus au nord, en Bourgogne, le Parc du Morvan est une star, labellisé "réserve internationale de Ciel étoilé", qui dit mieux ?

Si vous rêvez de grands espaces…

Bien sûr, il y a le Parc naturel régional de Camargue en Provence, paradis des chevauchées iodées, entre rizières et Méditerranée. Mais plus d’un parc vous impressionnera avec des paysages à couper le souffle, du plateau du Larzac dans le Parc des Grands Causses où le Viaduc de Millau joue les équilibristes aux marais du Parc des marais du Cotentin et du Bessin, en Normandie ou du Parc des caps et marais d’Opale, dans les Hauts-de-France, prisés pour l’observation des oiseaux. Les grands espaces sauvages sont aussi l’apanage du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche. Quant à celui d’Armorique en Bretagne, il ouvre grand, depuis les Monts d’Arrée, sur la splendide presqu’ile de Crozon avec, à l’horizon, les îles d’Iroise, Sein, Molène et Ouessant, classées "Réserve de biosphère" par l’Unesco.

Si le patrimoine vous intéresse…

Comme leur nom l’indique, les Parcs naturels régionaux nous font voir la vie en vert. Mais en France, la culture n’est jamais loin et l’Histoire a semé un patrimoine exceptionnel. S’il faut vraiment choisir, on vous emmène sur les bords de Loire, dans les jardins et beaux châteaux des rois de France dans le Parc Loire-Anjou-Touraine. On flâne aussi dans le Parc des Boucles de la Seine Normande chères aux peintres impressionnistes et on remonte le temps sur les sites miniers du Parc Scarpe-Escaut, dans les Hauts de France, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et à deux pas du magnifique musée Louvre-Lens.

Et si vous voulez vous dépenser à pied…

Dans les Parcs naturels régionaux, on lace ses chaussures, on prend ses bâtons, on enfourche un vélo ou on dévale torrents et rivières…Tout ça au choix ou en alternance suivant ses envies… et sa condition physique. Pour la grimpette en montagne, les beaux sommets des Alpes ou des Pyrénées se laissent approcher dans les Parcs de la Chartreuse, celui du Massif des Bauges, le Parc du Vercors ou des Préalpes d’Aur et ceux des Pyrénées ariégeoises et catalanes. Pour la balade tranquille, sentiers côtiers du Parc du Golfe du Morbihan en Bretagne ou chemins vallonnés du Parc du Perche en Normandie vous enchanteront tout comme les paysages verdoyants du Parc du Vexin français, du Parc de la Haute Vallée de Chevreuse et les belles forêts du Parc du Gâtinais français, aux portes de Paris.

À vélo…

À vélo, que diriez-vous de gravir les Monts d’Auvergne dans le Parc des Volcans ou de dévaler les coteaux des vignobles de Champagne jusqu’aux grands lacs paisibles du Parc de la Forêt d’Orient ? En selle, la Provence est aussi un émerveillement sur les petites routes des Parcs du Luberon ou des Alpilles entre champs de lavandes et d’oliviers et… l’assistance électrique n’est pas interdite ! Si vous voulez du plat, optez pour les pistes cyclables, entre pins et fougères, du Parc naturel régional des Landes de Gascogne. Le Bassin d’Arcachon n’est pas loin et l’observation des oiseaux, le long de la Leyre, une belle alternative à la pédalée.

…ou en bateau…

Pour se mettre au frais, on ne connait rien de mieux qu’une descente en canoë de la Vallée de la Dordogne, dans le Parc des Causses du Quercy, pour un long travelling d’élégant châteaux et villages pittoresques ou une plongée dans les Gorges du Verdon, merveilles de la Provence Verte dans le Parc naturel régional du Verdon. Le canyoning vous promet aussi des émotions fortes au coeur de la forêt de Vizzavona dans le Parc de Corse. Les moins aventureux embarqueront pour une navigation bien plus paisible, mais instructive, dans les Parcs du Marais Poitevin ou de la Brière, à deux pas de la Baule et des plages de l’Atlantique.