7 bonnes raisons de découvrir la France en automne

L’air se rafraîchit et les arbres virent à l'orange : pas de doute, l’automne arrive ! C'est l'heure des champignons, de la lumière dorée incroyable, et des grandes expos incontournables... La saison idéale pour profiter des trésors de la France, loin de l'affluence.

Savourer les produits de saison

Si l’été fait la part belle aux fruits et légumes du soleil, l’automne est une saison où l’on prend à nouveau le temps de cuisiner… et de savourer les produits que l’on n’a pas goûtés depuis l’année précédente ! On retrouve les arômes des champignons fraîchement cueillis, la joie d’une poêlée de cèpes à l’ail ou d’une sauce aux girolles. Les étals des marchés croulent sous les courges en tous genres, vedettes des tables d'automne, délicieuses en purée, en soupe ou en gratin.

A l’automne, on redécouvre aussi le plaisir des plats longuement mijotés : direction la Bourgogne pour déguster un véritable bœuf bourguignon ; le Val de Loire, l'Alsace ou la Provence pour goûter aux recettes traditionnelles de gibier : gigue de chevreuil sauce grand veneur, bécasses rôties au lard, daube de cerf, civet de sanglier, rôti de biche aux airelles, cailles aux raisins…

Les bords de mer ne sont pas en reste : en Bretagne ou en Normandie, on se régale à l’automne de bigorneaux, de moules, de coquilles Saint-Jacques et de palourdes. Quant aux huîtres, saviez-vous qu’elles se dégustent entre septembre et avril ? Traditionnellement, on dit qu’il faut les consommer seulement les mois dont le nom termine par "r".

Courir les expositions dans les nombreux musées

En France, l’automne marque la rentrée scolaire, mais aussi celle des musées qui profitent de cette période pour lancer leurs grandes expositions. A Paris, on a l'embarras du choix, du Louvre au musée d'Orsay, en passant par le Centre Pompidou, le Musée du Luxembourg, la Bourse de Commerce - Fondation Pinault, le Musée Picasso ou la Fondation Louis Vuitton...

La culture est partout : on fonce au Mucem à Marseille, au musée du Louvre-Lens dans les Hauts-de-France, au FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA de Bordeaux, au MuMa Le Havre, à la Fondation Maeght sur la Côte d'Azur, au Centre Pompidou-Metz, à Fontevraux le Musée d'Art Moderne ou au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré dans le Val de Loire, au musée Soulages en Occitanie, au musée des Confluences à Lyon ou aux Carrières de Lumières en Provence... Pour ne citer que quelques musées emblématiques.

Les expos à ne pas manquer en France en 2020-2021
Les expos à ne pas manquer à Paris en 2020 et 2021

Contempler la lumière dorée

Une image suffit : le sommet de la Sainte-Victoire, teinté d’or. Immortalisée par Cézanne, la lumière de l’automne sur la Provence est inoubliable. Les peintres fauvistes français ne s’y sont pas trompés, eux qui ont sublimé les chaudes couleurs de l’automne dans toutes leurs toiles : Matisse ou Derain n’ont eu de cesse de travailler ces lumières chatoyantes si caractéristiques de la saison, tout comme Van Gogh ou encore Monet, pour qui l’automne dans le jardin de Giverny a été une source inépuisable d’inspiration entre Paris et la Normandie.

Mais s’il est un lieu où la lumière de l’automne saisit le cœur plus qu’ailleurs, c’est bien sur le littoral… Sur la Côte d’Azur bien sûr, alors que les cités balnéaires très fréquentée l’été retrouvent leur sérénité, mais plus encore sur tout le littoral atlantique où l’on profite de journées un peu plus longues qu’ailleurs : lorsque les ombres s’allongent sur une plage de Normandie, que les derniers rayons de soleil réchauffent le sable à Biarritz, ou que le soleil perce à travers les pinèdes des Landes ou de Corse. L’automne n’a décidément rien à envier à l’été.

Se perdre dans les forêts aux couleurs de l’été indien

Sous les bottes, la terre humide dégage de sublimes odeurs de champignons. Par temps sec, les feuilles mortes crissent sous les pas. Dans toute la forêt, les animaux s’affairent à leurs derniers préparatifs avant l’hiver. Pas de doute, la forêt entre dans l’automne ! Mais la saison est bien différente selon les régions françaises.

Dans le Val de Loire, en Sologne ou dans la forêt de Chambord, en Ile-de-France dans les grandes forêts de Rambouillet ou de Chantilly, l’automne est très vite multicolore. Chaque espèce d’arbre y va de sa touche de couleur : jaune pour les peupliers, orange pour les hêtres…

Sur les flancs des montagnes, dans les Alpes, le Massif des Vosges, les Montagnes du Jura, en Auvergne ou dans les Pyrénées, l’automne est d’abord bicolore. Lorsque la saison débute, les pins éclatent encore d’un vert sombre, tandis que les feuillus se parent de couleurs flamboyantes, dessinant sur les collines et les montagnes de grands arcs orangés…

En Dordogne, en Bourgogne ou au Pays basque, les collines se teintent de tous les tons, célébrant joyeusement les derniers rayons du soleil dans une explosion colorée.

Profiter des derniers éclats de l’été en terrasse

Les derniers rayons de soleil en terrasse ont une saveur particulière, qui rappelle celle des premiers de la saison, au printemps. Avec le plaisir de prolonger les plaisirs de l’été, on savoure un verre en terrasse à la moindre occasion lorsque l’automne pointe son nez : déjà emmitouflé dans un manteau, mais toujours les lunettes de soleil sur le nez !

Du nord au sud du pays, les villes françaises étalent leurs terrasses dans les rues et sur les places, idéales pour faire le plein de vitamine D tant que le temps le permet. Pour un déjeuner rapide, ou un chocolat chaud, toutes les excuses sont bonnes pour s’installer en terrasse et siroter un verre en regardant les passants s’affairer. Et pourquoi pas prendre de la hauteur en profitant des nouveaux rooftops en vogue à Paris, mais aussi sur la Côte d’Azur, à Lyon, Lille, Nantes, Strasbourg, Marseille ou Bordeaux ? Ils sont parfaits pour prolonger l’été.

Admirer le travail du vin et les vignes colorées

Dans la plupart des régions de France, les vendanges sont sur le point de se terminer lorsque l’automne débute. C’est une période très animée dans les vignobles, où s’organisent aussi, dans les domaines et les villages, de nombreuses fêtes de fin de vendanges !

L’occasion rêvée de visiter les vignobles lorsque le travail se calme dans les vignes, et que les vignerons retrouvent un peu de temps pour partager leur passion. Dans les Côtes du Rhône, le Val de Loire, le Jura ou le Médoc, en Alsace ou en Bourgogne, sur la Côte d'Azur, en Provence et en Occitanie, les vignes deviennent rouges et dorées lorsque les vignerons commencent leur travail au chais. Pressurage, foulage, cuvaison… C’est le moment où l’on passe du travail de la vigne au travail du vin. Autant d’étapes et de savoir-faire à découvrir sur les Routes des Vins françaises.

Et pour varier les plaisirs, on n'oublie pas la route du cidre en Normandie...

Glisser à la cool sur les canaux

L'automne, c'est aussi la saison où l'on prend son temps. Le temps de regarder les feuilles rougir et tournoyer dans le vent, de sortir son tapis de yoga pour saluer le soleil du matin, le temps de se plonger dans un bon bouquin, de faire durer l'apéro à l'heure dorée et de compter les étoiles à la nuit tombée. Comment s'adonner à toute cette contemplation sans se laisser distraire ? En optant pour une croisière fluviale sur les canaux, fleuves ou rivières français. La France en regorge (8500 km de voies navigables!), du célèbre Canal du Midi en Occitanie à la multitude de canaux de Bourgogne, du Canal du Rhône à celui de la Marne, en passant par l'Alsace bien sûr, sans oublier la Seine qui vous emmène de Paris à Honfleur sur la côte normande...