Vacances aux sports d’hiver et préservation de l’environnement

En repensant les vacances en fonction de l’époque et des prises de consciences actuelles, le voyage doit se réinventer et la montagne ne fait pas exception. La préserver est une priorité. Les territoires et stations de montagne s’engagent dans une transition positive et sensibilisent les vacanciers.

Des « petits » gestes au quotidien

La voie de « l’hiver vert en montagne» passe par des initiatives au quotidien, dans chaque station. Recours aux énergies renouvelables, efforts pour rendre les remontées mécaniques moins énergivores, campagnes de ramassage de déchets, utilisation de dameuses hybrides diesel-électrique, damage raisonné…

Gratuité des navettes incluses dans le forfait ski pour limiter les trajets en véhicule personnel, tri des déchets, toilettes sèches sur les pistes, réduction des consommations énergétiques, utilisation de semences locales pour revégétaliser les sites, protection de la biodiversité, utilisation de techniques et technologies de pointe pour travailler le manteau neigeux... Favoriser la consommation locale et les circuits-courts en général…Toutes ces actions font désormais partie du quotidien des stations françaises. Tour d’horizon de quelques actions environnementales remarquables en montagne.

Flocon Vert

Valorisant les destinations de montagne dans une politique de développement durable de pointe, le Label Flocon Vert (Lien externe) garantit l’engagement durable des destinations touristiques de montagne et est attribué aux stations candidates à l’issue d’un audit exigeant. Châtel (Lien externe) , Chamonix-Mont-Blanc (Lien externe) , Megève (Lien externe) , Chamrousse (Lien externe) , Les Rousses (Lien externe) , Valberg (Lien externe) , La Pierre Saint-Martin (Lien externe) (Lien externe) sont labellisées. Les Arcs-Bourg-Saint-Maurice, Courchevel et Avoriaz 1800 sont candidates à son obtention.

Domaines skiables français : des engagements environnementaux pour préserver la montagne

Les domaines skiables français ont établi en octobre 2020 une feuille de route environnementale comprenant 16 éco-engagements pour préserver la montagne, avec des mesures concrètes en matière de climat et d’émissions de gaz à effet de serre, de gestion de l’eau, de protection de la biodiversité et de préservation des paysages. L’un des objectifs fixés par les domaines skiables français est d’atteindre la neutralité carbone, dès 2037, avec zéro émission de CO2.

Les domaines skiables français choisissent les énergies 100 % d’origine renouvelable

Au moins 48 sociétés de remontées mécaniques se sont engagées dans une démarche durable pour réduire leurs émissions de CO2 en s’approvisionnant désormais exclusivement en énergies renouvelables : hydroélectricité, éolien et photovoltaïque. Elles ont signé des contrats d’approvisionnement avec des fournisseurs qui leur garantissent une électricité 100 % renouvelable, donc décarbonée. En choisissant d’acheter de l’énergie renouvelable, les domaines skiables acceptent aussi de payer leur électricité plus chère, tout en s’affirmant comme des acteurs majeurs dans la prise en compte des valeurs de respect de l’environnement et de gestion des ressources naturelles dans une perspective de développement durable.

Liste non exhaustive des domaines skiables dont les remontées mécaniques et les infrastructures sont alimentées par une énergie 100 % d’origine renouvelable : Arêches-Beaufort, Champagny- en-Vanoise, Châtel Portes du Soleil, Col de Rousset, Courchevel, La Clusaz, La Pierre Saint Martin, La Plagne, La Toussuire, Lans-en-Vercors, Le Corbier, Le Grand Bornand, Le Grand Massif, Les 2 Alpes, Les Arcs Peisey-Vallandry Villaroger, Les Coches, Les Contamines Montjoie, Les Gets, Les Menuires, Les Rousses, Les Saisies, Les Sybelles, le Massif des Brasses, Méribel, Montchvin, Plagne Montalbert, Pralognan la Vanoise, Reallon, Sainte Foy Tarentaise, Serre Chevalier, Tignes, Val d’Isère, Val Thorens, Vars La Forêt Blanche.

Green Globe, une certification internationalement reconnue

Green Globe (Lien externe) est un label international, conçu pour les professionnels du voyage et du tourisme. C’est une certification reconnue par l’Organisation Mondiale du Tourisme et le World Travel and Tourism Council (WTTC) qui récompense et vient couronner les efforts des entreprises de tourisme dans leurs démarches sur les plans sociaux, économiques, culturels mais aussi environnementaux. Les domaines skiables français certifiés Green Globe : Le Grand Massif (Flaine, Les Carroz, Morillon, Samoëns et Sixt-Fer-à-Cheval), Tignes, Val d’Isère, pour l’intégralité des activités remontées mécaniques, pistes, damage, production de neige, ventes...

S’adapter pour réduire la consommation électrique des remontées mécaniques

À Val Cenis (Lien externe) , une plateforme informatique permet de connaître, en temps réel, la consommation des appareils et des locaux annexes, afin d’adapter leur fonctionnement selon les horaires de présence du personnel, l’affluence des skieurs, la température extérieure. Les principales remontées mécaniques du domaine sont équipées de capteurs et transmetteurs qui permettent de rapatrier les informations vers la plateforme. Le dispositif, de manière automatique, analyse en temps réel l’attente à la remontée et fournit une indication au conducteur afin qu’il réduise la vitesse lorsqu’il n’est pas nécessaire d’exploiter au débit maximal

Comme la consommation électrique d’une remontée mécanique est fonction du carré de la vitesse, en ramenant de 6 m/s à 4 m/s la vitesse d’un télésiège débrayable on baisse de près de 50 % la consommation électrique tandis que le temps de parcours moyen augmente d’à peine 1 minute 30 environ. Les économies d’électricité attendues à l’échelle d’une saison sont comprises entre 10 et 30 %. Aux Sybelles (Lien externe) , un dispositif similaire existe sur les principales remontées mécaniques, qui agit directement sur la vitesse de la remontée mécanique de manière automatique, sans besoin d’action du conducteur. Le Massif des Brasses (Lien externe) a mis en place une fonction « gestion de flux skieurs » sur plusieurs téléskis afin, là encore, de réduire la vitesse lorsque c’est possible. Ce même ralentissement des téléskis est automatique à Arêches Beaufort (Lien externe) . Aux Arcs-Peisey Vallandry, les conducteurs de téléportés ralentissent les appareils en fonction de la fréquentation. Les prises électriques des cabanes sont coupées la nuit (20h - 5h) et le chauffage est réduit sur la même période.
source (Lien externe)

Habituée à penser responsable, la station des Arcs, accessible depuis la vallée en funiculaire électrique (Lien externe) a aussi choisi d’équiper les résidences d’Arc 1600 d’une chaufferie biomasse au bois et d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit des gares des remontées et des bâtiments structurants de la station.

Be part of the mountain, initiatives autour de la biodiversité

Le parc national de la Vanoise (Lien externe) , les parcs naturels régionaux du massif des Bauges (Lien externe) et de Chartreuse (Lien externe) abritent une faune et une flore riches. Dans ces magnifiques espaces, la pratique du ski de randonnée, le ski hors-piste, les balades en raquette ont un impact sur la faune sauvage et sur l’environnement alpin. Elle provoque notamment des comportements de fuite épuisants pour les animaux fragilisés par les conditions hivernales. Pour informer et sensibiliser le public et favoriser une meilleure coexistence entre vie sauvage et activités de pleine nature, ils partagent les valeurs du programme « Be part of the mountain » (Lien externe) et proposent des animations, des ateliers, des points d’observation naturalistes, des approches pédagogiques dans le cadre de sorties avec des accompagnateurs en montagne.

Hôtel bioclimatique, écogites, bivouacs, …

D’autres logements et expériences en harmonie avec la nature valent aussi le détour en montagne. Situé aux Carroz d’Arâches, l’hôtel la Croix de Savoie (Lien externe) est le premier hôtel bioclimatique de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Chez les propriétaires Edwige, Jean-Marc et Gaëtan Tiret, la démarche écologique et bioclimatique prend tout son sens, des matériaux de construction aux énergies (renouvelables bien sûr) en passant par le choix des produits d’entretien et les menus gastronomiques bios du restaurant. L’hôtel propose même des prix préférentiels aux clients favorisant les transports en commun. Encore mieux : la Croix de Savoie ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et envisage d’aménager ses toitures et de les végétaliser.

Les Ecogites Gîtes de France (Lien externe) répondent à des exigences environnementales très strictes, dont le recours aux énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le tri, la gestion de l’eau et l’utilisation de matériaux locaux.

A Flumet – Saint-Nicolas-la-Chapelle, les écolodges « Entre Terre et Ciel » (Lien externe) vous invitent à oublier les tracas du quotidien dans un cadre naturel et préservé. Bruissement des arbres, chant des oiseaux, ruissellement du cours d’eau et douce nuit dans une cabane dans les arbres vous attendent.

Autre aventure insolite et nature à vivre, non loin d’Annecy cette fois, avec "Alpes Bivouac" (Lien externe) . Séjours atypiques, activités hors du commun et éco-constructions au menu !

Au Corbier, au cœur du domaine skiable des Sybelles, la résidence hôtelière MMV Etoile des Sybelles (Lien externe) est le premier et plus important projet modulaire 3D bois d’Europe, produit en région à partir de matériaux renouvelables. Il abrite 99 appartements et suites avec des salons, salles d’animation, espaces de bien-être.

A Auris en Oisans, dans un secteur entièrement piéton, le chalet d’hôte Auris (Lien externe) est certifié « Maison en pleine nature » (label hollandais natuurhuisje).

Le refuge de la Boire (Lien externe) à Besse-en-Oisans est un chalet d’alpage est situé dans un site remarquable pour ses panoramas, sa nature sauvage, ses randonnées au départ du chalet et sa tranquillité. Il est adapté aux les personnes électro-sensibles. L’accès se fait en raquettes à neige ou à ski de randonnée, en autonomie pour les personnes expérimentées et habituées aux conditions hivernales (hors des pistes balisées) ou accompagné par un professionnel de la montagne. 

Le Val Lachard (Lien externe) à Villard-de-Lans est une ancienne ferme rénovée dans l’esprit d’une grande maison familiale avec un confort haut de gamme. Conjuguant innovation et habitat traditionnel, cette maison passive bénéficie d’un renouvellement d’air permanent pour une oxygénation naturelle de l’habitat, en totale résonance avec son environnement.

Nouvelles tables, nouveaux chefs, concepts novateurs….

La gastronomie de montagne passe au vert, emmenée par une génération de chefs engagés dans la préservation de leur territoire. Soucieux d’améliorer leurs pratiques et de réinventer des modes de production vertueux et des approvisionnements raisonnés, gèrent leurs déchets de façon éco-responsable, imaginent une cuisine plus végétale à base de produits locaux de qualité et de saison et s’investissent en faveur d’une montagne plus durable.

Côté étoilés au Michelin, 6 restaurants dans les Alpes ont reçu un macaron vert, décerné pour la première fois en 2020 et récompensant les chefs ayant une démarche exemplaire en matière de gastronomie durable : Ursus (Lien externe) à Tignes, le Moulin de Léré (Lien externe) à Vailly, le Clos des Sens (Lien externe) à Veyrier-du-Lac, l’Auberge du Père Bise (Lien externe) à Talloires-Montmin et Yoan Conte (Lien externe) à Veyrire-du-Lac et la Maison Aribert (Lien externe) à Uriage.

Votre bien-être et votre sécurité sont nos priorités

Tous les acteurs de la montagne française mettent tout en œuvre pour que vous viviez pleinement et en toute sérénité votre séjour et sont à votre écoute dès vos premières démarches de réservation.
Des démarches de certification à l’échelle nationale et de mise en place de chartes locales attestant de la mise en place de mesures sanitaires se développent, dans lesquelles s’engagent les acteurs du tourisme. Avoriaz a été la première station à obtenir le label « Safeguard » qui garantit que tous les protocoles d'hygiène et de prévention sont mis en oeuvre à l’échelle de la station dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Les domaines skiables du Dévoluy et de Puy-St-Vincent sont labellisés AFNOR « Vérification mesures sanitaires Covid-19 ». Les Monts Jura sont engagés dans le label « Covid Free ». Les stations de Haute-Maurienne Vanoise , le Val d’Arly Mont-Blanc et les 2 Alpes fédèrent leurs prestataires autour d’un charte locale.
Les dispositions sanitaires en montagne