Réouverture de la Villa Majorelle à Nancy

header-majorelle

La Villa Majorelle a rouvert ses portes mi-février après presque deux ans d’une importante campagne de restauration intérieure. Entrez dans l’intimité de la famille Majorelle grâce à une reconstitution fidèle des décors d’origine de cette célèbre maison.

Dans l’intimité des Majorelle

Après trois étapes de restauration qui ont débuté par les extérieurs de la Villa, il vous est désormais possible de visiter la maison construite en 1901-1902.
Dirigée par une architecte du patrimoine et également supervisée par la conservatrice du musée de l’Ecole de Nancy ainsi que par un historien de l’Architecture, la restauration s’est voulu la plus fidèle possible. Ainsi, la restitution minutieuse des décors d’origine connus et de l’ameublement des pièces de réception et chambre à coucher, vous plonge dans l’intimité familiale de l’artiste et s’impose comme un nouveau lieu incontournable dans la découverte de l’Art nouveau nancéien, connu sous le nom d'Ecole de Nancy.

Une Villa emblématique

La Villa Majorelle, qui s’appelle en réalité Villa JIKA (JK pour Jane Kretz, l’épouse de Louis Majorelle), est née du fruit de la collaboration des architectes Henri Sauvage et Lucien Weissenburger à la demande de Louis Majorelle. Le célèbre ébéniste et décorateur y produisit lui-même les ferronneries, le mobilier intérieur ainsi que l’escalier. Il y installa son studio au troisième étage de la villa, sous le toit à pignons, avec une somptueuse baie vitrée arquée aux formes évoquant les branches d'un arbre. La Villa est un symbole de l’Art nouveau nancéien, appelé Ecole deNancy, mouvement auquel appartenait Louis Majorelle, qui s’est d’ailleurs éteint dans la chambre à coucher de cette maison en 1926.

L'occasion idéale de partir à la découverte de Nancy, ville culturelle par excellence, à moins de 4h de Bruxelles.

En savoir plus :

Villa Majorelle