Info Coronavirus COVID-19 : la situation en France

Recommandations, mesures sanitaires, déplacements : consultez les recommandations du gouvernement français.

Recommandations actualisées en temps réel concernant les mesures prises sur le territoire français : consultez le site Gouvernement / Info Coronavirus (Lien externe) .

Mesures en vigueur sur le territoire français

Après une période de confinement du 17 mars au 10 mai 2020, les mesures en vigueur à ce stade s'appliquent a minima à l'ensemble du territoire français, dont les zones vertes (32 départements). A noter que les zones roses et rouges se voient appliquer des restrictions supplémentaires (lire plus bas).

Depuis le 20 juillet, le port du masque, déjà obligatoire dans les transports en commun, est rendu obligatoire pour toute personne âgée de 11 ans et plus, dans les lieux publics clos sur l'ensemble du territoire.

Sont considérés comme des lieux clos les gares et aéroports, transports publics, restaurants, cafés et bars, hôtels et autres hébergements collectifs, musées, commerces, administrations et banques, marchés couverts, bibliothèques, établissements de culte, établissements sportifs couverts... La liste complète de ces lieux est accessible sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé du gouvernement français via ce lien (Lien externe)

Depuis le 31 juillet, l'obligation de porter le masque est étendue aux lieux jugés pertinents par les préfets de chaque département en fonction de la situation épidémique locale. Les informations détaillées sont disponibles auprès des préfectures (Lien externe) . La carte et les données actualisées sur la circulation du Covid-19 en France sont disponibles sur le site du gouvernement (Lien externe) .

Par ailleurs, à compter du 28 août, le masque est obligatoire dans la totalité de l'espace public pour les piétons à Paris et en petite couronne sur l'ensemble des départements de la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne, a annoncé la préfecture de Paris. A Paris, les cyclistes et joggueurs ne sont pas dans l'obligation de porter le masque.

Une amende de 135 euros peut être appliquée en cas de non respect du port du masque dans les lieux concernés. En cas de récidive dans les 15 jours, l'amende passera à 1 500 €.

• Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. Les passagers doivent veiller à adopter la plus grande distance possible entre les passagers ou groupes de passagers ne voyageant pas ensemble. Voir notamment les sites de la SNCF (Lien externe) et de la RATP (Lien externe)

• Le port du masque est obligatoire dans les taxis et VTC.

• Il est possible de circuler sur tout le territoire, Outre-mer compris, sans attestation.

• Les parcs et jardins, lacs, plages et plans d'eau sont ouverts.

• Les musées et monuments sont ouverts sur l’ensemble du territoire (port du masque obligatoire). Les parcs de loisirs et de plein air, les hippodromes et les stades peuvent accueillir du public, avec une jauge maximale de 5 000 personnes. De même pour les théâtres et salles de spectacles, avec des règles de distanciation strictes. Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de 10 personnes doivent faire l’objet d’une déclaration auprès du préfet de département, afin que puissent être garanties le respect des précautions nécessaires.

• Les cinémas, casinos et salles de jeux sont ouverts et les colonies de vacances peuvent accueillir les jeunes sur tout le territoire, dans le strict respect des règles sanitaires.

• Les restaurants, cafés et bars sont ouverts sur l'ensemble du territoire dans le respect du protocole sanitaire (port du masque lors des déplacements au sein de l'établissement, tables espacées d'un mètre, tables de 10 personnes maximum). Des restrictions ou fermetures sont prévues dans les zones en alerte (lire plus bas).

• Les hébergements collectifs (résidences de tourisme, villages de vacances, campings...) sont ouverts dans le respect du protocole sanitaire. Pour les hôtels, des règles sanitaires sont mises en place afin d'offrir aux clients des conditions d'accueil rassurantes.

• La pratique des sports individuels, collectifs et de contact est autorisée avec des mesures de prévention adaptées aux différentes catégories d’activités concernées.

• L'organisation des grands festivals, des manifestations sportives et des rassemblements de plus de 5 000 personnes est suspendue jusqu'au 30 octobre. D'ici là, les événements sont autorisés jusqu'à 5 000 personnes dans les espaces en plein air, et dans les espaces couverts sous réserve de remplir les règles sanitaires spécifiques. A noter que la jauge est réduite dans les zones en alerte (lire plus bas).

• Les salons, foires et congrès pourront reprendre leurs activités le 1er novembre sans limitation de capacité sauf contre-ordre, mais dans le strict respect des gestes barrières, dont le port du masque obligatoire.

• Les discothèques restent fermées jusqu'à nouvel ordre.

• Les navires peuvent désormais rejoindre la Corse sans limitation de nombre de passagers mais dans le strict respect des mesures barrières ; en ce qui concerne les escales ou le mouillage dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d'outre-mer (Iles de Guadeloupe, Martinique, La Réunion, et Polynésie française), ainsi que de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, et Wallis-et-Futuna, il est conseillé de consulter les autorisations accordées par le représentant de l'Etat compétent pour ces mêmes collectivités.
Les croisières fluviales sont autorisées depuis le 11 juillet. Plus d'informations sur les mesures sanitaires en croisières fluviales.

Foire aux questions concernant le Covid-19 sur le site du gouvernement (Lien externe)

Zones en alerte

Les restrictions supplémentaires dans les zones déclarées en "alerte", selon 3 niveaux, sont à retrouver dans le dossier de présentation officielle du gouvernement (Lien externe) . Mesures annoncées le 23 septembre 2020 pour une période de 15 jours. La situation est réévaluée chaque semaine pour la quinzaine suivante.

  • "alerte" , en rose sur la carte : 69 départements.
    . Interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes dans l'espace public à compter du 28 septembre 2020;
    . Le préfet peut prendre des mesures complémentaires.

  • "alerte renforcée", en rouge sur la carte : Paris et départements limitrophes, Lyon, Lille, Montpellier, Bordeaux, Grenoble, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Nice.
    . Jauge des grands événements réduite à 1 000 personnes;
    . Interdiction des grands événements déclarés comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes;
    . Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public;
    . Fermeture partielle des bars, l'heure de fermeture étant décidée par le préfet; fermeture de toutes les salles des fêtes et salles polyvalentes pour les activités festives et associatives ; fermeture des piscines couvertes, au même titre que les salles de sport et les gymnases.

  • "alerte" maximale" en rouge foncé sur la carte : Aix-Marseille et Guadeloupe.
    . Fermeture totale des bars et restaurants;
    . Fermeture de tous les établissements recevant du public sauf s'il existe un protocole sanitaire strict déjà en place. A ce titre, les lieux culturels tels que les théâtres, les cinémas, les musées, ne sont pas concernés compte tenu des protocoles sanitaires existants.

Visiteurs

La France a levé à compter du 15 juin l'ensemble des restrictions de circulation à ses frontières intérieures européennes (terrestres, aériennes et maritimes) mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les personnes en provenance de pays de l'espace européen (Etats membres de l'Union européenne ainsi qu'Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican), peuvent donc entrer sur le territoire français sans restrictions liées à la lutte contre le Covid-19.

Par ailleurs, depuis le 1er juillet, la France a procédé à une ouverture progressive et différenciée des frontières extérieures à l'espace Schengen, en fonction de la situation sanitaire des différents pays tiers.

En parallèle, pour lutter contre le virus, la France a mis en place depuis le samedi 25 juillet un contrôle renforcé des flux à ses frontières. La France a établi une liste de pays où le virus circule très fortement et dont il ne sera plus possible de venir sans un test PCR négatif avant l’embarquement ou à l’arrivée :

• Ces pays sont les suivants : Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Arménie, Bahreïn, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Emirats arabes unis, Etats-Unis, Guinée équatoriale, Inde, Israël, Territoires palestiniens, Kirghizstan, Kosovo, Koweït, Madagascar, Maldives, Mexique, Moldavie, Monténégro, Oman, Panama, Pérou, Qatar, République dominicaine, Serbie, Turquie.

• Pour les pays suivants : Emirats arabes unis, Etats-Unis, Panama et Bahreïn, un test PCR est obligatoire 72h avant le départ. Les voyageurs devront montrer un test négatif avant de monter à bord d’un avion à destination de la France sous peine de se voir refuser l’embarquement.

• Pour le reste des pays de cette liste, un test PCR est obligatoire à l’arrivée, dès la sortie de l’avion.

• L’entrée sur le territoire français pour les pays à forte circulation du virus n'est possible que dans des situations dérogatoires spécifiques, notamment pour les ressortissants français et les personnes qui habitent en France.

Informations complémentaires sur les contrôles sanitaires aux frontières en fonction des provenances : FAQ du ministère de l'Intérieur français (Lien externe)

A destination des territoires d’Outre-mer :

  •  Martinique,  Guadeloupe,  Saint-Barthélémy,  Saint-Martin,  La Réunion : les motifs impérieux de déplacement sont supprimés à compter du 22 juin.

  • Le 11 juillet, l’état d’urgence sanitaire et les mesures de quarantaine pour les voyageurs entrant sur le territoire de La Réunion, de la Martinique, des îles de la Guadeloupe, Saint Martin et Saint Barthélémy ainsi que St Pierre-et-Miquelon ont été levés.

Avant de se rendre sur ces îles depuis la France hexagonale, un résultat négatif de test Covid 19 réalisé 72h en amont au plus est obligatoire pour tout passager de plus de 11 ans. Le test PCR est réalisé gratuitement en laboratoire sur présentation du billet d’avion.

  •  Polynésie française : levée de tout dispositif de quarantaine à compter du 15 juillet 2020 et ouverture des frontières de la  Polynésie française au tourisme international, tous pays confondus. Tout voyageur devra présenter un résultat négatif au test COVID-19 réalisé 72h avant le vol et présenter le récépissé d’enregistrement sur la plateforme Etis.pf.

  •  Nouvelle-Calédonie : les vols internationaux réguliers au départ et à destination de la Nouvelle-Calédonie, ainsi que le transport maritime international de passagers, sont suspendus (sauf dérogations) depuis le 20 mars 2020 et ce, au moins jusqu'en mars 2021.

  • La Guyane, Mayotte, La Martinique et La Réunion sont classées en zone rose et la Guadeloupe en zone rouge foncé sur la carte des alertes sanitaires (lire plus haut).

Consultez les sites des préfectures ou des collectivités territoriales pour plus de précisions.

En savoir plus : rendez-vous sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères. (Lien externe)

Informations en cas d'annulation et report :

Quels sont les "gestes barrières" à respecter pour limiter la propagation du coronavirus ?

Il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement;
  • Tousser ou éternuer dans son coude;
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter;
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades;
  • Porter un masque quand on est malade;
  • Porter un maque dans les lieux publics clos, les transports en commun, les taxis et VTC, dans les commerces et dans les lieux estimés pertinents par les préfets de chaque département en fonction de la situation épidémique locale

Voyager à l'étranger | Service public fédéral Affaires étrangères (Lien externe)

A partir du 1er août 2020, TOUS les voyageurs revenant en Belgique sont tenus de remplir le "Passenger Locator Form (Lien externe) .

Plus d'informations sur le site de l'Ambassade de France en Belgique (Lien externe)