Les labels à connaitre pour voyager durable

A l’heure de préparer vos vacances en France, pensez au tourisme vert. Quelques labels peuvent vous aiguiller vers des destinations nature offrant une sélection d'hébergements écoresponsables ou encore suggérer des expériences gastronomiques respectueuses de l’environnement. A la montagne, au bord de la mer, dans un hôtel, un gîte ou au restaurant, suivez le guide !

1. Choisir une destination durable


Station verte

Créé en 1964 par la Fédération Française des Stations Vertes et des Villages de Neige, ce label touristique regroupe des territoires proposant des séjours porteurs de sens, adoptant un tourisme vert tourné vers la nature et respectueux de l'environnement. Une Station Verte peut être située à la campagne, à la montagne ou près des littoraux. La destination développe des initiatives durables et une série d'activités en lien avec un patrimoine naturel, culturel ou historique, s'engage dans un tourisme à la fois humain et bienveillant à l’égard du territoire et valorise la biodiversité. Certaines Stations Vertes se démarquent avec des spécialités : Famille Plus, Village de Neige, ou Station de Pêche. En France métropolitaine, près de 500 villages sont labellisés Station Verte.
Station Verte (Lien externe)

Flocon Vert

Imaginé en 2011 par l’association Moutain Riders, c’est le label eco-responsable des stations de montagne : il garantit leur engagement pour un tourisme vert, via 20 critères obligatoires à valider. 12 stations françaises l’ont obtenu : Les Arcs Paradiski, Megève, Valberg, Chamrousse, La Pierre Saint-Martin, Les Rousses, Vallée de Chamonix Mont Blanc, Châtel Portes du Soleil, Les Angles, Val Cenis, Morzine Avoriaz et Le Grand Bornand. Le label est attribué par un organisme indépendant assermenté, qui audite les stations candidates pour vérifier la conformité des actions en lien avec le cahier des charges Flocon Vert.
Flocon Vert (Lien externe)

Pavillon Bleu

C’est l’un des plus anciens des labels eco-responsables présents sur le territoire français. Imaginé en 1985, présent aujourd’hui dans 46 pays, il entre dans les Objectifs du Développement Durable fixés par l’ONU. Le Pavillon Bleu se hisse sur une commune balnéaire ou un port de plaisance, et assure que le site dispose d’équipements permettant de minimiser l’impact de la fréquentation touristique, comme des poubelles de tri et la présence de sanitaires. Les stations Pavillon Bleu organisent aussi fréquemment des actions de sensibilisation à l’environnement auprès du public. Quand il s’agit d’un port de plaisance, le Pavillon Bleu assure que les plaisanciers ont accès à des aires de carénage sans rejet dans le milieu naturel, à des systèmes de récupération des eaux usées des bateaux mais aussi à des zones de récupération des déchets spéciaux. 410 plages françaises sont labellisées, dans près de 200 communes, ainsi que 115 ports de plaisance.
Pavillon Bleu (Lien externe)

Ports propres

La certification européenne Ports Propres est une initiative volontaire de gestion environnementale des ports de plaisance. La démarche contient 5 volets pour permettre de prendre en compte l’impact des activités sur la planète conformément à la certification : étude-diagnostic environnemental, moyens de lutte contre les pollutions chroniques, mise en place de moyens de lutte contre les pollutions accidentelles, économie d’eau et d’énergie, formation du personnel portuaire et sensibilisation des usagers.
Ports Propres (Lien externe)

2. Choisir un hébergement eco-responsable


Ecolabel européen

Créé par la Commission européenne en 1992, l’Ecolabel européen distingue les hôtels et les campings qui cherchent à réduire leur impact sur l’environnement : produits utilisés, diminution de la consommation d’eau et d’énergie, réduction de la production de déchets, amélioration de leur gestion environnementale… Pour obtenir ce label eco-responsable, les professionnels du tourisme vert doivent remplir un ensemble de 29 critères obligatoires et 61 critères optionnels.
https://ec.europa.eu/environment/ecolabel/index_en.htm (Lien externe)

Clef Verte

Label de référence en matière de tourisme durable, Clef Verte concerne les hôtels, gîtes et meublés de tourisme, chambres d’hôtes, villages de vacances, campings ou encore auberges de jeunesse. Une centaine de critères, certains obligatoires et d’autres optionnels, ont été définis pour amener les hébergements à atteindre une démarche environnementale performante. En France, 855 établissements touristiques sont labellisés Clef verte.
https://www.laclefverte.org/ (Lien externe)

Green Globe

Avec plus de 500 établissements référencés dans près de 90 pays depuis 1999, Green Globe est incontestablement le plus grand label eco-responsable à l’échelle internationale. En France, plusieurs hébergeurs de renom disposent du précieux sésame à commencer par les Club Med. Quelques grands hôtels figurent aussi sur la liste comme l’hôtel Martinez, le Majestic Barriere et l’Intercontinental Carlton à Cannes, le Carnac Thalasso & Spa Resort, ou encore la Grée des Landes Eco-Hôtel & Spa d’Yves Rocher, en Bretagne et l’Apogée à Courchevel, dans les Alpes.
https://greenglobe.com/europe/ (Lien externe)

Gîte Panda

A l’initiative de Gîtes de France, l’ONG WWF récompense depuis 1993, à travers le label Gîte Panda, les gîtes et chambres d’hôtes situés dans des communes des Parcs naturels régionaux et nationaux, zones Natura 2000, réserves naturelles, Grands sites de France ou des périmètres distingués par l’UNESCO… Idéal pour séjourner dans un environnement préservé, où chacun – hôtes comme visiteurs sont sensibles et sensibilisées à la protection de la nature. Valorisation de la biodiversité, construction en matériaux écologiques, attention particulière portée à la préservation des milieux.
https://www.gites-de-france.com/fr/nos-sejours-themes/panda-wwf (Lien externe)

Ecogîte

Un autre label eco-responsable distingue les établissements Gîtes de France. Il s’agit d’Ecogîte. Son objectif, inciter les hébergeurs à réduire l’impact environnemental des bâtiments, diminuer la consommation d’énergie et utiliser des produits plus respectueux de l’environnement. Pour chaque critère, une note est attribuée, puis agrégée par thème, puis des niveaux sont définis (Bronze, argent ou or) en fonction des notes atteintes.
https://www.gites-de-france.com/fr/nos-sejours-themes/ecogites (Lien externe)

BioHotels

Pour être certain de manger bio à l’hôtel, rien ne vaut un séjour dans un établissement Bio-Hotels. Le groupement est le seul en Europe à avoir défini un cahier des charges alimentaire stricte, en étroite collaboration avec la filière biologique de chaque pays. Ces hôtels écologiques sont soumis aux mêmes règles (et contrôles par les organismes d’Etat concernés) que les exploitants agricoles, un gage de qualité. Naturellement, l’accès aux produits « bio » dépend de l’offre locale, la proportion de surfaces cultivées en bio différant d’un pays à l’autre (10% en France).
https://www.biohotels.info/en/association/ (Lien externe)

Authentic B&B

Vous recherchez une chambre d’hôtes (vraiment) éco responsable à Paris ? Rien de plus simple. Il suffit de compter le nombre de feuilles – 3, 4 ou 5 – décernées par le réseau Authentic B&B aux hébergements (des groupements) France Lodge, Good Morning Paris et Une chambre en Ville. Pour obtenir la palme du tourisme vert, il suffit de présenter un très bon/excellent bulletin de notes dans cinq matières principales : économies d’eau et d’énergie, habitudes en matière de consommation, alimentation, impact sur l’environnement et la santé, information aux visiteurs. Une grille d’évaluation environnementale comprenant ces cinq items est partagée à l’ensemble des adhérents.
www.authenticbandbparis.com

Clévacances Environnement

Depuis 2008, le label Clévacances adopte une qualification "Environnement" destinée aux gîtes, locations et chambres d’hôtes qui réduisent leur impact sur l’environnement sans le dénaturer. Ces hébergements eco-responsables doivent répondre à un cahier des charges précis tant en matière de performance des appareils électroménagers que d'isolation thermique, utilisation d'ampoules basse consommation, économie d'eau ou encore gestion des déchets.
www.clevacances.com

Sites et paysages de France

Proposer des séjours eco-responsable en camping dans des sites naturels préservés dans les Alpes pour apprécier la montagne autrement tout en sensibilisant les enfants aux bonnes pratiques respectueuse de l’environnement. C’est l’objectif de l’association (loi 1901) Sites et paysages de France. Créée en 1982 par des propriétaires d’hébergements de plein air, ce réseau indépendant a mis en place des activités nature. Chacun des campings dispose ainsi de sentiers botaniques et, d’ici 2013, d’arboretums.
www.sites-et-paysages.com

Via natura

Créee en 2006 par des propriétaires ou gérants de campings engagées en faveur du tourisme vert, le label Via Natura est une démarche volontaire pour la défense patrimoine environnemental et naturel regroupant 17 hébergements de plein air en France. Leur mission est aussi de partager leurs convictions avec des amoureux de la nature. Une gestion économique différente, une vraie application des adhérents, une approche différente des campeurs et une recherche de nouvelles relations avec les salariés.
https://www.la-via-natura.com/ (Lien externe)

Chouette Nature

Gestion des déchets, sensibilisation au tri sélectif, économies d’énergie, utilisation d’énergies renouvelables, gestion de l’eau, nuisances sonores, amélioration du confort acoustique, voici quelques axes d’engagement inscrits dans le référentiel du label eco-responsable Chouette Nature, créée en 2005 par le réseau de villages de vacances et hôtels clubs indépendants Cap France, et recensant plus de 120 critères.
https://www.capfrance-vacances.com/page/chouette-nature (Lien externe)

Ethic étapes

Éthic Etapes propose des hébergements de qualité pour les individuels et les groupes dans un esprit solidaire et responsable qui unit tous les 45 centres de France et prône la rencontre et l'échange comme principe d'action. Éthic étapes, est l’union volontaire de centres internationaux de séjours. Association à but non lucratif, elle a pour objectif de pratiquer un accueil de qualité pour les jeunes de toutes les nationalités. Le réseau s’est engagé à développer un tourisme vert et eco-responsable. Rencontre, principe de non-lucrativité, brassage et mixité, citoyenneté sont autant de valeurs que les centres s'engagent à décliner concrètement au quotidien : fonctionnement associatif, espaces de rencontres et d'animation, accessibilité tarifaire et physique des équipements, gestion environnementale des bâtiments, recours à d'autres acteurs de l'économie sociale…
www.ethic-etapes.fr

Hôtels au naturel

Loin du tourisme de masse, les Hôtels au naturel sont des établissements eco-responsables à taille humaine qui partagent leur passion pour la protection de la nature et la préservation du patrimoine. Simples, conviviaux et authentiques, les 22 sites font également la promotion des produits locaux de saison et proposent de découvrir les régions de France à pieds, à vélo ou à cheval.
https://www.hotels-au-naturel.com/ (Lien externe)

3. Choisir un restaurant locavore


Eco-table

Produits de saison, plats végétariens…, le label eco-responsable Eco-table répond au besoin de mieux manger, de manière plus respectueuse de notre santé et de la planète. Grâce à une liste de critères précis, tenant compte de l’ensemble des sources d’impact environnemental, les restaurants sont labellisés selon trois niveaux d’engagement. Ainsi, les établissements les plus durables sont valorisés et le grand public peut facilement trouver les restaurants écoresponsables. Il existe aussi différents badges comme circuit court ou pêche durable.
https://ecotable.fr/fr/label (Lien externe)


FiG

Food Index for Good (Fig) est un outil pratique qui permet d’évaluer la prise en compte par les restaurateurs de quatre piliers eco-responsables et de mesurer leur empreinte environnementale. Le label valorise les restaurants mettant à l’honneur dans leur carte le végétal et la viande produite durablement (la viande ayant une forte empreinte carbone), les établissements proposant des produits de saison, bio et locaux qui présentent l’avantage d’être économes en eau et en énergie, tout en limitant la pollution des sols. La réduction des déchets (usage limité du plastique, recyclage, compostage) et le recours aux énergies renouvelables sont également scrutés à la loupe.
https://fig.eco/fr/eco-friendly-index (Lien externe)

Greenfood label

Menus végétariens, revalorisation des invendus, compostage, doggy bag, consommation énergétique, énergies renouvelables, flux tendus, le label eco-responsable Greenfood récompense les restaurants engagés en faveur du développement durable.
https://www.greenfood-label.com/la-charte-green-food/ (Lien externe)

Bon pour le Climat

Connaître le poids carbone des plats proposés à la carte d’un restaurant, c’est possible avec l’eco-calculateur Bon pour le Climat, conçu par le cabinet de conseil Eco2initiaitive, spécialisé en alimentation durable. L’objectif est de fournir aux hôteliers et restaurateurs est outil intelligent, basé sur les chiffres de l’ADEME, pour ajuster et valoriser l’empreinte environnemental des menus auprès de leurs clients.
https://www.bonpourleclimat.org/qui-sommes-nous/ (Lien externe)

A connaitre aussi...


Tourisme et handicap

Vacances et handicaps ne sont pas incompatibles. Le label « Tourisme et Handicap » a pour but d’apporter une information fiable, descriptive et objective de l’accessibilité des sites et équipements touristiques dédiés aux personnes en situation de handicap, quel qu’il soit. Il permet également de développer une offre touristique à la fois adaptée et intégrée à l’offre généraliste.
https://tourisme-handicaps.org/ (Lien externe)

Earthcheck

Destiné aux hôtels, aéroports, voyagistes engagés dans une démarche de tourisme vert, Earthcheck est un programme d’analyse comparative et de certification. Un outil de référence au niveau international qui permet de suivre et mesurer l'utilisation des ressources et la production de déchets, améliorer l'efficacité de conception et d'exploitation, et encourager la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Au-delà des enjeux de protection de l’environnement, le label eco-responsable comprend une dimension sociale et économique avec la prise en compte de notions de gouvernance, d’emploi, de réglementations et d’impact de l’activité sur les services.
https://earthcheck.org/ (Lien externe)

ATR

Les opérateurs de voyage souhaitant démontrer leur engagement en faveur d’un tourisme vert peuvent prétendre au label eco-responsable ATR « Agir pour un Tourisme Responsable ».
Pour se faire, ils doivent renseigner l’ensemble de leurs actions en lien avec les critères et indicateurs spécifiés dans un référentiel. Les données sont ensuite contrôlées par un organisme indépendant, Ecocert, qui octroie le fameux sésame.
https://www.tourisme-responsable.org/agir-tourisme-responsable/le-label-atr/engagements-label-atr/ (Lien externe)