L’île de Ré : 5 visites immanquables, entre nature et patrimoine

L’air de l'atlantique, les balades le long des marais salants, les festins autour des produits frais ramenés du marché… L’île de Ré, c’est la promesse de vacances toujours ressourçantes et enrichissantes. A la beauté naturelle de Ré la Blanche s’ajoute un riche patrimoine à découvrir sans plus tarder ! Petite sélection des immanquables à visiter au gré des sorties iodées.

L’Abbaye des Châteliers, au détour de La Flotte-en-Ré

Les moines cisterciens ont fondé au 13e siècle ce qui était alors l’une des plus grandes abbayes du centre-ouest de la France (Lien externe) . Aujourd’hui, ses vestiges impressionnent toujours lors de visites et activités familiales proposées par le Musée du Platin, à la Flotte-en-Ré. Des visites à combiner avec une exploration de cette commune élue « plus beau village de France », son port de plaisance et son marché médiéval. Un véritable bond dans la passé.

Lilleau des Niges, au cœur des marais salants

Difficile d’imaginer situation géographique plus idéale qu’une presqu’île avec vue sur l’océan, entre plages et marais salants. A moins d’ajouter qu’elle est survolée par la grande voie atlantique de migration. Résultat : 323 espèces d’oiseaux y transitent au printemps, comme les rares busards des roseaux et autres tadornes de Belon. Pour les observer, direction la réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges (Lien externe) , ses 121 hectares de marais salants et sa Maison du Fier, aujourd’hui musée et autrefois…hangar à sel, bien évidemment !

Le Phare des Baleines, point central du site des baleines

Ile de Ré, île aux oiseaux… et aux baleines ? Eh oui, il fut un temps où des baleines venaient s’échouer à la pointe ouest de l’île, là où trône aujourd’hui fièrement le phare du même nom. Où plutôt les phares puisque c’est tout un site qui invite à l’exploration. Au programme : le phare actuel (Lien externe) , un des plus hauts de France avec ses 57 mètres, mais aussi l’ancien datant de 1682, le parc et le musée logé dans l’ancienne école des gardiens de phare. De quoi guider votre chemin !

Les fortifications de Vauban, au front de Saint-Martin-de Ré

C’est au 17e siècle que Sébastien le Prestre Vauban établit le premier système de frontières maritimes et terrestres aux six coins de l’hexagone. Quatre siècles plus tard, 12 sites sont élus au Patrimoine mondial de l’Unesco. Parmi eux, les fortifications de Saint-Martin-de Ré (Lien externe) , vaste enceinte destinée à la protection des habitants de l’île. L’ensemble se visite aujourd’hui seul ou avec un guide au détour des bastions, poternes et, surtout, de la place forte à l’architecture unique. Ses 14 km de remparts lui donnent en effet une forme étoilée qui fait rêver.

Aux alentours de Ré, le Fort Boyard vous attend

Des batailles navales aux énigmes du Père Fouras, le symbole de la Charente Maritime est le fruit d'une histoire riche et complexe.
Le Fort Boyard fut edifié afin de protéger la rade, l'embouchure de la Charente, le port et surtout le grand arsenal de Rochefort des assauts de la marine anglaise. Transformé en prison quelques années à peine après son achèvement, il est surnommé « fort de l'inutile » lors de sa longue période d'abandon. L'édifice est, dorénavant, essentiellement connu dans le monde entier grâce au jeu télévisé du même nom, tourné sur place depuis 1990.

Pour en savoir plus

Découvrez ici l'île de Ré (Lien externe)

Découvrez la Charente Maritime (Lien externe)