5 minutes pour tout savoir sur les Climats de Bourgogne

En Bourgogne, lorsque l’on parle de Climats on ne parle pas du temps qu’il fait mais des parcelles composant le vignoble de Dijon à Santenay. France.fr vous en dit plus sur cette spécificité bourguignonne classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Une spécificité bourguignonne

Inutile de les chercher ailleurs, les Climats n’existent qu’en Bourgogne ! Inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015, les Climats sont le résultat d’un modèle de viticulture reliant le vin à son lieu d’origine précis. Ces parcelles de vignes savamment délimitées ont chacune des caractéristiques géologiques et d’exposition spécifiques qui, après intervention de l’homme et de son savoir-faire, donnent des vins au goût unique. Au nombre de 1 247, les climats s’étendent sur un mince ruban d’environ 60 kilomètres de long, de Dijon au sud de Beaune.

Des noms évocateurs

Chassagne, Puligny, Montrachet… Les noms des climats, aujourd’hui synonymes de grands crus, datent pour bon nombre d’entre eux du Moyen Âge et traduisent une caractéristique géographique ou géologique de la parcelle. Le nom de "Romanée", par exemple, indique la proximité d’une ancienne voie romaine, celui de "Perrières" renvoie à un sol pierreux tandis que celui de "Montrachet" fait référence à une colline dépourvue de végétation.

2 000 ans d’héritage

Les Climats sont le fruit d’une tradition de viticulture remontant à l’époque gallo-romaine, il y a plus de 2 000 ans, comme l’atteste une vigne antique découverte en 2008 à Gevrey-Chambertin. Après les Romains, les moines des abbayes cisterciennes et bénédictines, les Ducs de Valois de Bourgogne, puis les négociants, les vignerons… Tous ont concouru à la réputation du vignoble bourguignon tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Une tradition viticole, festive et gourmande

Dans les Climats, la tradition a de beaux jours devant elle. Depuis 1859, chaque dernier week-end de novembre, on se presse à Beaune pour la vente aux enchères des vins des hospices de la ville qui détiennent quelques parcelles réputées. En janvier, c’est au tour de la Saint-Vincent Tournante, un événement itinérant qui célèbre le saint patron des vignerons à grand renfort de défilés, dégustations et autres banquets. Un incontournable que l’on doit à la Confrérie des Chevaliers du Tastevin qui siège au Clos de Vougeot où elle organise des banquets gargantuesques pour plus de 600 convives ! Sans oublier le Mois des Climats qui, chaque année en juin, célèbre l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco avec un programme de visites, dégustations, balades et événements festifs bien fourni.
Saint-Vincent Tournante (Lien externe)
Mois des Climats (Lien externe)

De muret de pierre en cabote

Ici un muret de pierres, là une cabote - ces cabanes en pierre sèche servant de réserve à outils ou d’abri pour les vignerons -, un peu plus loin un amas de pierre appelé meurger… Sans oublier les clos, ces vignobles fermés entourés de murs de pierre au milieu desquels se dresse bien souvent un petit château. Toutes ces constructions font partie du paysage si typique des Climats.

Les Climats ont leur maison

Envie d'en apprendre davantage sur le vignoble bourguignon, ses Climats et Grands Crus ? Direction la Maison des Climats, à Beaune, où une exposition numérique et immersive plonge les visiteurs dans l'histoire du vignoble bourguignon.

Maison des Climats (Lien externe)

Se rendre dans les Climats, en Bourgogne 

Aller
plus loin