À bicyclette sur les chemins de Bourgogne

Vallonnée de vignes, parcourue par de paisibles canaux et parsemée de villages au riche patrimoine, la Bourgogne offre la déconnexion et du vert à perte de vue, exactement ce dont on a besoin cet été ! Voici 4 balades à vélo pour renouer avec la nature et les quatre éléments. Des parcours 100% écotourisme, qui vont réveiller vos sens…

Pour les amoureux de la terre : la voie des vignes

De Beaune à Santenay, les paysages bucoliques de vignobles se déroulent sur une vingtaine de kilomètres, le long de la Voie des vignes (Lien externe) . Sur votre vélo, dans cette terre de Bourgogne où murissent des crus prestigieux, les pauses pour découvrir les produits du terroir défilent au gré des coups de pédale.

À Beaune, l'École des Vins de Bourgogne, ses dégustations et ses conférences offrent une belle entrée en matière pour les amateurs d'œnologie, tandis que la moutarderie traditionnelle Fallot saura titiller vos papilles.

Après cette mise en bouche, cap sur les chemins vallonnés, qui serpentent à travers les terres cultivées. D'autres étapes gourmandes vous attendent, comme le domaine du Château de Pommard (Lien externe) et ses célèbres vins appréciés par Henri II et Louis XV. Ou encore le domaine du Château de Meursault (Lien externe) , dont les caves abritent près de 800 000 bouteilles.

Depuis Santenay, la balade se poursuit ensuite sur une dizaine de kilomètres jusqu'à Nolay, avec un changement de paysages ponctués de falaises et de forêts.

Au fil de l’eau : le canal du Nivernais

L'eau, et son apaisante présence, sera le fil conducteur de vos balades à vélo le long du canal du Nivernais. Avec 175 km de pistes ponctuées de lieux insolites, les amoureux des espaces sauvages et préservés seront ravis. Du XVIe au XIXe siècle, le canal permettait d’acheminer le bois des forêts du Morvan vers Paris. Clamecy, capitale du flottage, en était une ville-phare.

Autre impressionnante étape sur la véloroute, l'Échelle de Sardy abritant une succession de 16 écluses. Et pour profiter au maximum de l'élément aquatique dès les premiers rayons de soleil, l'étang de Baye offre l’occasion de piquer une tête dans l'eau. Autre option, pour les plus sportifs : tester son équilibre sur un paddle ou une planche à voile.

Respirer l’air pur : la grande traversée du Morvan

Pour un grand bol d'air pur, direction les monts du Morvan. Pour explorer cette région de forêts de sapins et de feuillus, tout en relief et sculptée par les lacs, les plus sportifs choisiront la Grande traversée du Morvan (Lien externe) en VTT. Dans la partie sud de cette traversée, entre Château-Chinon et Bourbon-Lancy, un itinéraire de 73 km mène en 3 jours à travers des paysages de bocages vallonnés et de villages, jusque sur les hauteurs du Haut-Folin, point culminant de la Bourgogne, et du Mont Beuvray.

Des étapes où se poser pour admirer de beaux points de vue sur le massif du Morvan. L'aventure est au bout du chemin. Inspirez, expirez, grimpez, descendez, puis reposez-vous à Bibracte, ancienne ville gauloise, ou à la station thermale de Bourbon-Lancy.

Imaginer le feu à la Grande Forge de Buffon

Pour conclure cette rencontre avec les quatre éléments, laissez-vous tenter par une balade relaxante à vélo, le long du canal de Bourgogne. Sur le parcours entre Rougemont et Montbard, une halte à la Grande Forge de Buffon (Lien externe) mérite le coup d'œil. Construit au 18e siècle sur une idée du naturaliste Buffon, l'ancien site industriel témoigne du génie du siècle des Lumières.

Installé le long du canal, il revêt la forme d'un grand bateau de pierre doté d'un système hydraulique et d'une grande roue. Remontez dans le temps et découvrez les ateliers qui produisaient 390 tonnes de fer par an en 1778. Imaginez le feu nécessaire à ce travail dans le haut-fourneau, en vous postant vous face à lui, sur l'escalier d'apparat surnommé le "petit théâtre" de Buffon. Ici les invités de marque du naturaliste admiraient le spectacle de la fonte du minerai de fer, chauffé jusqu'à 1 200 degrés Celsius.

Se rendre en Bourgogne