48h à La Rochelle : Port de cœur et d’attache de la façade Atlantique

48hà La Rochelle

[Header La Rochelle]

Bordée par l’océan, entre Nantes et Bordeaux, à tout juste 2h30 de Paris en TGV, La Rochelle inspire la quiétude et la douceur de vivre. Il suffit de respirer l’air iodé, déguster sa gastronomie, happer l’ambiance rochelaise en bord de mer ou déambuler parmi son riche patrimoine architectural, ses rues à arcades et ses maisons à pans de bois pour tomber sous son charme. Jetez l’ancre, l’escale s’impose…

La Rochelle, carte France

Les petits bonheurs rochelais, à pied

Tout commence au Vieux-Port de Plaisance

C’est l’un des endroits préférés des Rochelais. Bâti au Moyen-Âge, au fond d’une étroite baie, la silhouette du Vieux-Port se dessine par ses bassins d’échouage, sa Cour des Dames, ses terrasses sur les quais Duperré et ses tours historiques, toutes gardiennes de la cité Maritime. Elles sont trois : la Tour Saint Nicolas, la Tour de la Chaine et, de l’autre côté de la muraille, la Tour de la Lanterne. Plus qu’un lieu classé Monuments Historiques, le Vieux-Port est un théâtre de vie. Aujourd’hui piéton, il abrite un marché de l’artisanat, une guinguette effervescente et constitue, évidemment, un point d’ancrage pour les bateaux de croisières.

Immersion locale au Marché Couvert

Né en 1836 dans la première halle aux viandes de La Rochelle, en plein cœur du poumon historique, le Marché Central est admirable pour son revêtement en fer forgé, en verre et en brique. Parmi ce joyeux brouhaha, les innombrables saveurs et parfums, frayez-vous un chemin près d’un de ses étals. On dit que le marché regorge de pépites gustatives charentaises... À noter que les jours de grands marchés ont lieu les mercredis et samedis.

Balade digestive dans le quartier St-Nicolas

Comme un village dans la ville, l’ancien quartier de pêcheur vaut aussi le (long) coup d’œil. Rien que pour l’ambiance « douce et bohème ». Avec ses ruelles pavées, sa jolie place de la Fourche, ses petits commerces responsables, ses galeries d’arts et magasins vintage, St-Nicolas invite à ouvrir grand les yeux. De plus, si vous êtes chineur dans l’âme, le quartier organise chaque jeudis et samedis un marché aux puces sur la place de la Motte Rouge. Une vraie parenthèse très appréciée des Rochelais.

Embarquement immédiat au Musée Maritime

À flot et à quai, voilà un lieu emblématique cher à la ville, le Musée Maritime. Il est dédié plus particulièrement à la pêche industrielle, aux frégates, voiliers et anciens yachts qui animent la ville. Sur l’eau, il faut explorer le France 1, ancienne frégate météorologique nationale mais aussi la rétrospective permanente du musée « La Rochelle née de la mer » et, bientôt, l’exposition interactive « Climat Océan ».

Apéro’ à la fraiche au bar du France 1

Toujours au même endroit, sur le pont de la frégate du France 1, le bar de la mer fait là encore partie des QG rochelais. Idéal pour déguster des tapas frais avec un bon cocktail face à la mer. L’endroit est accessible tous les jours de 10h à 2h de mai à septembre.

Diner à Saint-Jean du Pérot

Le soir venu, depuis l’embarcadère, appelez le bateau électro-solaire et traversez l’autre rive de la ville pour accéder au charmant quartier Saint-Jean du pérot. Autrement dit, le paradis des épicuriens. Parmi les meilleures tables : La Boussole, réputée pour sa cuisine française de tradition agrémentée de voyages des quatre coins du monde et, La Fleur de sel, un restaurant faisant la part belle aux fruits de mer et à la cuisine traditionnelle. C’est d’ailleurs l’une des meilleures adresses de la ville, notamment pour la qualité de ses produits frais et de saisons.

LaRochelle, carte France

Les petits bonheurs rochelais, à flot et à bicyclette

Petite reine dans le quartier des Minimes

À La Rochelle, le vélo est un art de vivre. En 1976, c’est d’ailleurs la première ville de France à mettre en place des deux roues en libre-service. Traversée par les fameuses véloroutes, la Vélodyssée et la Vélofrancette, la cité maritime propose elle-même 230 km d’itinéraires cyclables. Depuis le Vieux-Port par exemple, le bus de mer électro-solaire vous emmène sur le Port de Plaisance des Minimes. D’ici, vous pourrez rayonner en vélo, cheveux au vent, sur la côte, les parcs des Minimes et des Pères. Comme un balcon sur la mer, vous pourrez même observer le Phare du Monde, rendu célèbre grâce au roman de Jules Verne.

Pause coquillages et crustacés sur la plage des Minimes

Quelques coups de pédales plus loin, offrez-vous un petit plongeon salé bien mérité à la magnifique plage des Minimes. Petite par la taille certes, mais très appréciée pour son côté farniente et ses activités nautiques. Un must après une balade à vélo saturée de soleil.

Déjeuner panoramique à la brasserie Là-Haut

Rien que pour la terrasse et la vue sur les Tours de la ville, on y va les yeux fermés. Surplombant la serre tropicale de l’Aquarium La Rochelle, la brasserie Là-Haut plaît pour son cadre insolite et sa carte de saveurs colorées faites maisons. Petit plus : le restaurant ne badine pas avec l’écologie et s’approvisionne, dès qu’il le peut, en circuit court. On dit bravo

Au dessert, une glace artisanale chez Ernest le Glacier, une !

En sortant de table, laissez-vous un peu de place pour goûter aux délicieuses glaces artisanales d’Ernest. Un glacier proclamé « Coup de Cœur » dans le magazine Gault & Millau. Né d’un duo fraternel rochelais, Ernest le Glacier dispose de deux boutiques dans la ville : l’une se trouve rue du Port et l’autre, plus récente, a ouvert Cour des Dames. Un régal.

Cap sur Fort Boyard, le vaisseau de pierre

On ne visite pas La Rochelle sans au moins naviguer au large de l’intrépide Fort Boyard. À l’heure du crépuscule, montez à bord d’un des bateaux croisières de la ville et voguez au rythme d’une promenade maritime commentée. Vous croiserez alors le « Pertuis d’Antioche » situé entre les îles d’Aix et d’Oléron et finirez en apothéose, au coucher du soleil, face au vaisseau de pierre, connu mondialement grâce au jeu télévisé iconique du même nom tourné en continu depuis 1990.

Dernières huitres pour la route à la cabane Gigas d’Aytré

En tête à tête avec l’océan Atlantique, les pieds (presque) dans le sable et des huitres plein les mirettes : voilà la définition du bonheur la Gigas d’Aytré, cabane ostréicole de renom. Dans un cadre à la bonne franquette, le lieu est une référence incontestée à La Rochelle. Pourquoi ? Car les huitres viennent directement du producteur, l’ambiance y est conviviale et les heureux propriétaires font tout simplement honneur à la réputation gastronomique charentaise. Dommage de s’en priver avant de plier bagage…

« Laissez-vous guider »

A travers cette illustration interactive, explorez La Rochelle et découvrez ses sites incontournables, son bord de mer et ses nombreuses animations. Cliquez sur les repères pour obtenir des informations complémentaires


© Illustration : Philippe Doro
Crédits photos : Francis Giraudon, Aquarium La Rochelle SAS, Aurèle Bossan, Kamel Lahmadi, Frédéric Le Lan