48h à Marseille : L’envoûtante Cité Phocéenne au tempérament bien trempé

48hà Marseille

[Header Marseille]

La plage, les calanques, le soleil, l’aïoli, la corniche, les petits villages provençaux dans la ville, l’accent chantant des habitants… Bienvenue à Marseille, terre de caractère. Dotée d’une diversité de paysages singulière, d’un patrimoine naturel grandiose et d’une vie culturelle bouillonnante, la plus vieille cité de France a l’art et la manière de se distinguer de ses voisines du littoral azuréen. Escale.

Marseille

Marseille, côté terre

Flâneries dans le quartier du Panier

C’est le quartier le plus ancien de France et un musée à ciel ouvert très cher aux marseillais. Ici, tout n’est que saynètes de vie quotidienne. Placettes animées, linges étendus aux balcons, ruelles étroites, escaliers exigües, façades colorées, street-art et artisanat florissant à tous les coins de rue représentent cet endroit historique. La Boule Bleue, fabriquant de boules de pétanques depuis 1904, fait notamment partie des institutions locales. Véritable art de vivre dans la ville, la pétanque se joue à toutes les occasions et sur tous les espaces. Autre boutique artisanale attachante : la Navette des Accoules. De son plus bel accent chantant, l’artisan José Orsoni vous livre chaque jour, et avec panache s’il vous plaît, tous les secrets de « la navette », un biscuit tradition longiligne parfumé à la fleur d’oranger.

Choc esthétique et panorama mythique du côté du MuCEM

Non loin, près des Docks de Marseille, l’heure est à la contemplation du MUCEM. Ouvert en 2013, le Musée dédié aux civilisations de l’Europe et de la Méditerranée est une vraie merveille architecturale. Habillée d’une immense carapace dentelée avec vue à 360° sur la mer, la structure du bâtiment rappelle avec délicatesse et élégance les eaux en mouvement. À l’intérieur, vous y trouverez dans chaque salle, un regard pluridisciplinaire sur les civilisations depuis la préhistoire à aujourd’hui. Dehors et tout à côté du musée, se trouve le majestueux Fort St Jean, monument historique du 12e siècle. D’en haut, le panorama sur le large est sublime. À noter qu’au même endroit, sur la digue du J4, le récent dispositif Marseille Drone Tour propose des voyages immersifs depuis un transat. Tel un oiseau virtuel, on arpente le patrimoine local via un masque connecté à un drone. Brillant.

Bond architectural à la Cité Radieuse

Imaginé par l’architecte Le Corbusier et bâtie entre 1947 et 1952, la Cité Radieuse, autrement appelée ici « Maison du Fada », fait partie des curiosités monumentales fascinantes de la ville. Installé près du stade Vélodrome, le bâtiment édifié sous forme de barre sur pilotis aux allures de « village vertical » vaut le détour. Il existe d’ailleurs cinq Unités d’Habitations dans le monde et celle-ci fait partie des premières à avoir été construite. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Cité Radieuse se distingue par son modèle très novateur. L’objectif : avoir le strict nécessaire à l’intérieur d’un même et seul endroit. Ne vous étonnez donc pas si vous y croisez appartement design, rue commerçante, école, restaurant, boulangerie, librairie et même salle de sport sur le toit terrasse.

Apéro sur le Vieux-Port de Marseille

Après l’effort, le réconfort. En fin de journée, prenez vos quartiers dans le cœur névralgique de Marseille, le Vieux-Port. Théâtre de vie et place emblématique de la ville où se mêlent pêcheurs, fleuristes et foule cosmopolite. L’apéro étant une institution à Marseille, on s’arrête obligatoirement dans l’une de ses nombreuses terrasses. L’occasion de goûter à la sauce aïoli marseillaise avec en face, l’imposante Notre-Dame de la Garde. Hissée à 154 m sur la colline de la ville, la somptueuse basilique également appelée « Bonne Mère » est notamment réputée pour veiller sur ses habitants.

Pause bouillabaisse au Miramar

En parlant de spécialité marseillaise, la bouillabaisse fait également partie des incontournables. Toujours sur le Vieux-Port, le restaurant gastronomique le Miramarvous sert la vraie, l’authentique soupe de poisson. Confortablement assis derrière votre table, le serveur découpe devant vos yeux les poissons fraîchement pêchés du matin en prenant bien soin de recouvrir ensuite votre assiette d’une délicieuse soupe. Le chef n’a jamais changé la recette au fil du temps et c’est très bien comme ça.

Marseille

Marseille, côté mer

À bicyclette le long de la Corniche

On ne visite évidemment pas Marseille sans avoir longé, cheveux au vent, la jolie Corniche Kennedy (hommage au Président des Etats-Unis) plongeant directement sur la mer et les îles du Frioul. Longue de 3km, celle-ci entame sa promenade depuis la jolie plage des Catalans et s’achemine aux plages du Prado. À noter que depuis peu, cet agréable ruban marseillais se dote d’une piste cyclable sécurisée à double sens. En selle !

Les pieds dans l’eau à la plage de Maldormé

Pendant votre balade, faites une halte rafraichissante dans une des plages les mieux cachées de Marseille, la plage de Maldormé. Petit paradis de galets blancs à l’abri du vent, elle se niche sur la presqu’île de Malmousque, à côté de l’Anse de Maldormé. Vrai repère préservé des marseillais en été. L’eau y est cristalline et on aime tout particulièrement l’ambiance bon enfant qui y règne.

Déjeuner au Vallon des Auffes, village provençal de pêcheurs

Toujours sur la Corniche, se trouve un petit port de pêche traditionnel coincé entre deux falaises et accessible par de petits escaliers. On l’aime tout particulièrement pour ses cabanons de pêcheurs, ses petits bateaux et surtout ses adresses gourmandes réputées. Parmi les valeurs sûres : Chez Fonfon, pour y déguster une bouillabaisse de compétition mais aussi pour goûter du poisson à l’argile, grillé ou de délicieuses seiches. Ensuite, chez Jeannot, pour une bonne pizza avec superbe panorama sur la mer et à L’Épuisette, pour les (très) fines bouches en quête d’assiettes marines inventives et de cadre enchanteur…

Pousser jusqu’aux Goudes, le bout du monde marseillais

« Va te jeter aux Goudes ». Un dicton marseillais qui en dit long sur ce dernier rempart rocheux, gardien des portes du massif des calanques. Rien que pour sa vue spectaculaire sur la grande bleue et son petit port traditionnel, on dit oui. C’est en effet ici, sans aucun doute, que vous en prendrez plein les yeux. Une fois les deux pieds en haut de sa colline, vous aurez une vue incroyable sur la rade de Marseille, l’Île Maire et l’archipel de Riou. Difficile de croire que ce bout de paradis nature fait partie intégrante de la deuxième ville de France. Un incontournable fort appréciable avant de plier bagages.

Le petit plus

Si vous êtes du genre curieux insatiable et/ou sportif modéré, la compagnie Colorbus vous propose d’optimiser votre visite de Marseille à bord de son bus « Hop-on hop-off ». Le concept est simple, vous choisissez d’abord votre itinéraire : si la ligne rouge vous emmène découvrir le patrimoine ancestral de la ville, la ligne bleue vous conduit en bord de mer avec, en prime, l’exploration des nouveaux bâtiments typiques de Marseille. Et ensuite le bus a l’avantage de s’arrêter à chaque monument pour vous laisser rayonner aux alentours à votre aise.