Embarquement hors-saison vers les îles de la Côte d'Azur

Romarins en fleurs et arbousiers en fruits, criques désertes et fantômes littéraires… L’été terminé, Bendor et Les Embiez, Porquerolles et Port-Cros, Sainte-Marguerite et Saint-Honorat révèlent leur vraie nature. À quelques minutes en bateau des rivages de la Côte d'Azur, ces six îles sont six mondes à part.

Bendor, pays des statues

À 150 mètres au large de Bandol, un campanile et des maisons colorées entourent le plus petit port du littoral varois : neuf anneaux seulement. Paul Ricard, créateur de la célèbre marque de pastis, qui aménage l’île de Bendor en 1954, est artiste dans l’âme. Il peuple son royaume fantaisiste de naïades en marbre rose, de sirènes en bas-relief, de chimères marines et d’une Vierge. Un Neptune géant brandit son trident au-dessus du sentier pédestre cernant l’île. Notre conseil pour la pause déjeuner : le restaurant Le Grand Large (Lien externe) , qui a conservé l’élégance des années 1960.

Visiter Bendor (Lien externe)

Les Embiez, île sanctuaire

Derrière la vitre de son aquarium, un cheval marin s’accroche par sa queue à une algue. Les visiteurs de l’Institut Océanographique Paul Ricard (Lien externe) , niché dans un ancien fort napoléonien, admirent. À quelques centaines de mètres, au cœur des anciens salins, les chercheurs de l’Institut étudient et reproduisent en laboratoire les hippocampes. Arquée comme son animal fétiche, l’île des Embiez égrène les paysages. Le sentier d'environ 5 kilomètres longe des marais salants, un chenal, des vignobles, des chênes kermès couchés par le mistral, des falaises, des criques. Entre la marina et les résidences hôtelières on trouve la boutique des vins du domaine, la supérette ravitaillant les marins installés à l’année et le chic restaurant Sarti, à l’aïoli multicolore et délectable.

Visiter Les Embiez (Lien externe)

Porquerolles, sous les eucalyptus géants

"L’automne et l’hiver, c’est tellement bien", confie Adèle De Ber, la directrice de l’hôtel Villa Sainte Anne. À la réception, les boules de pétanque patinées sont à disposition : une partie sur la place d’Armes, sous les eucalyptus géants, ne se refuse pas. Ni une balade à vélo : près de 35 kilomètres de sentiers sont accessibles dès le débarcadère en VTT et VAE. Le top d’après Adèle, arrière petite fille des anciens propriétaires de l’île : le moulin du Bonheur, la calanque de l’Indienne et les falaises du nord, la plage noire du Langoustier, et tout à l’est de l’île, le fort surplombant les trois rochers du cap de Mèdes. Et pour une expérience culturelle inédite, direction la Fondation Carmignac, ouverte cette année jusqu'au 1er novembre.

Visiter Porquerolles (Lien externe)

Port-Cros, île aux trésors littéraires

Ouf ! Port-Cros épuise. À l’approche, c’est une colline dans la mer. Le bateau tourne sous le fort du Moulin et l’anse se dévoile au dernier moment, parfait refuge de pirates. Pas de quai, juste deux pontons. La Maison du Parc national de Port-Cros (Lien externe) renseigne sur les sentiers abrupts et rocailleux. On s’essouffle, on grimpe sous une voûte végétale. Le treillis de chênes kermès et de lentisques s’écarte de temps en temps pour laisser apercevoir la mer miroitante. Venu herboriser dans les Iles d’Or, Rabelais y aurait eu l’idée du Tiers livre. Dans les années 1920 et 1930, D.H. Lawrence, Jules Supervielle, André Gide entre autres arpentent le Vallon de la Solitude. L'écrivain Jacques Audiberti dira : "Ce rêve, c’était Port-Cros, et qui dure."

Visiter Port-Cros (Lien externe)

Saint-Honorat, vendanges spirituelles

Depuis 1600 ans, des moines prient sur cette petite île au large de Cannes. Du haut de leur tour-monastère, en avancée sur la rade, le regard balaie l’amphithéâtre des collines et les Alpes enneigées au loin. Le clocher de l’abbaye domine l’île, plantée sur trois kilomètres de forêts et de vignobles. La boutique proposant liqueurs et vins, réputés dans le monde entier, ferme pendant les messes. On vit ici au rythme des vingt moines cisterciens, entre les chapelles du Ve siècle, l’abbaye du XIXe, le petit port des frères, le restaurant La Tonnelle et les allées ouvertes au public. La plus petite des îles de Lérins est bien, disait Paul Claudel, "une miette de prière au milieu de l’éternité qui l’entoure de toute part".

Visiter l'île Saint-Honorat (Lien externe)

Sainte-Marguerite, Masque de fer, sternes et rossignols

Le Masque de Fer imprime sa marque sur Sainte-Marguerite. Sur ordre du Roi-Soleil, l’homme fut emprisonné onze ans au Fort Royal. En quittant la cellule de ce "mystère vivant, ombre, énigme, problème" comme l'écrivait Victor Hugo, en s’éloignant des bastions Vauban, le visiteur du Musée de la Mer rêve de liberté. À l’autre bout de l’île, l’étang salé de Batéguier accueille plus de 130 espèces d’oiseaux. Goëlands, grèbes, sternes pierregarins, grandes aigrettes ou plus commun héron cendré, ils sont les stars de la baie de Cannes.

Visiter Sainte-Marguerite (Lien externe)

Se rendre sur la Côte d'Azur