Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Finale de la Coupe Davis : « On va battre le record d’affluence de 2014 »

Jour J pour les amateurs de tennis ! Tout au long du week-end, la France affronte la Belgique à l’occasion de la grande finale de la Coupe Davis. Une finale qui se déroule au sein du mythique stade Pierre Mauroy. Une opportunité pour la Métropole lilloise qui ne boude évidemment pas son plaisir.

Entretien avec Eric Skyronka, conseiller délégué au Sport, aux Grands évènements Sportifs et à la Jeunesse de la Métropole Européenne de Lille.

Comment appréhendez-vous ce grand rendez-vous ?

On ne pouvait pas rêver plus belle affiche, c’est certain ! Ce sera la fête à coup sûr. On se rappelle du quart de finale Belgique - Pays de Galles qui avait eu lieu au Stade Pierre Mauroy lors de l’EURO 2016. Il y avait une très bonne ambiance. On partage de nombreux projets communs avec la Belgique. Le fait qu’on nous confie l’organisation d’un tel événement, c’est une vraie marque de confiance. C’est très important pour nous évidemment.

Et comme vous le disiez, la Belgique est un adversaire particulier. Idéal pour une finale, non ?

Déjà d’un point de vue sportif, c’est un énorme enjeu. La France contre la Belgique, c’est une sorte de derby. Vivre un tel événement dans ces conditions est exceptionnel. La capacité d’accueil du stade pour cette finale est d’environ 27.500 places par jour. Sachant que les trois jours afficheront complets, c’est assez incroyable. Mais c’est un événement également d’un point de vue économique. Une finale de la Coupe Davis, c’est un événement fort : c’est 80.000 spectateurs, 400 journalistes accrédités, … C’est un véritable rayonnement de la Métropole dans le monde entier.

Pour quelle(s) raison(s) a-t-on attribué(s) cette finale à Lille Métropole ? Quels sont les critères qui ont joué en votre faveur ?

Aujourd’hui, grâce aux différents évènements sportifs qui ont été organisés par le passé dans la Métropole, il y a une vraie reconnaissance de la part de toutes les fédérations, nationales et internationales. En plus, il faut reconnaître que le stade Pierre Mauroy est incroyable. Il est capable d’organiser des événements sportifs mais aussi des manifestations culturelles. Depuis l’organisation de la demi-finale France - Serbie cette année, Yannick Noah a fait savoir qu’il souhaitait venir rejouer au stade Pierre Mauroy. Je pense vraiment que l’atout majeur du stade, c’est sa qualité d’accueil. Plus de 27.000 places pour une finale de coupe Davis, c’est incroyable ! Le savoir-faire du stade n’est plus à démontrer. Les joueurs, quelle que soit leur discipline ou nationalité, souhaitent y revenir.

Justement, en 2014, lors de la finale France – Suisse, le stade Pierre Mauroy avait déjà accueilli plus de 27.000 spectateurs, un record pour une finale de Coupe Davis. Ressentez-vous un engouement comparable cette année ?

Oui, effectivement, on avait été nous-mêmes très surpris par ce résultat en 2014. Mais je pense que pour cette finale, on sera sur les mêmes jauges. Le record exact de 2014 était de 27.432 spectateurs. Je pense que cette année, on va battre ce record, on en aura au moins 27.433 ! En tout cas, il y avait une très belle ambiance lors de cette finale France - Suisse. Là, ce sera pareil, les supporters belges et français seront au rendez-vous pour soutenir leurs couleurs, en toute amitié bien sûr. C’est un beau sport le tennis !

Un pronostic pour cette finale ?

Au risque de décevoir mes amis belges, je mise sur une victoire 3-2 de la France, avec une belle balle de match dimanche. Ce qui est sûr, c’est que personne ne veut une victoire écrasante 3-0. On a tous envie d’avoir un spectacle incroyable !

Aller
plus loin