Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

6 balades contre l'oubli sur les chemins de la Grande Guerre

En 2018, nous fêtons les 100 ans de la fin de la Grande Guerre. Ses anciens combattants ont tous disparu maintenant, mais ce n'est pas une raison pour perdre la mémoire. Alors partons dans l'Est et dans le Nord de la France, pour célébrer la paix entre les tombes et les forêts.
Trouver des repères au Mémorial de Verdun

Comprendre. Analyser. Reconstituer. Transmettre. Ici, les historiens nous prennent par la main. Inauguré en 2016, ce musée entièrement repensé nous raconte la plus longue bataille de la Grande Guerre, vue des deux côtés du no man's land.

Sillonner les champs d'obus de Verdun

Devant ces vallons verdoyants, on pourrait presque oublier la violence qui les a dessinés. À y regarder de plus près, la terre sur laquelle vous marchez porte encore, 100 ans après, les stigmates des combats.

Déambuler à l'Ossuaire de Douaumont

Des croix blanches alignées aux pierres gravées du cloître, au-dedans comme au-dehors, la symétrie joue ici une partition mortuaire vertigineuse. Un moment de silence et de recueillement, comme pour mieux savourer, en sortant, la douceur de l'air.

Traverser les tranchées de Bois brûlé

Deux sillons étroits, de part et d'autre. Deux camps qui se font face. Un siècle plus tard, tout autour, les arbres ont poussé. L'étendue hostile est devenue une forêt moussue, et, votre pèlerinage, une promenade bucolique.

Se recueillir à la chapelle de Nauroy

Avec ses pierres blanches, la chapelle de Nauroy rappelle sobrement qu'ici, un village entier a été rayé de la carte et jamais reconstruit. Non loin de là, vous pourrez aussi pousser la porte de la jolie chapelle russe de Saint-Hilaire-le-Grand et gravir les marches du Blanc-Mont, le mémorial américain.

Méditer à la clairière de Rethondes

Au cœur de la forêt de Compiègne, cette clairière fut choisie pour son calme et son isolement. Votre pèlerinage s'arrête ici, où fut signé l'armistice entre la France, ses alliés et l'Allemagne, le 11 novembre 1918.

Se rendre à Rethondes