Centre des Monuments nationaux : Un programme monumental

Quel est le point commun entre le Panthéon, le château d’If, les remparts de Carcassonne et le château d’Azay-le-Rideau ? Outre leur renommée touristique, ces lieux historiques font partie de la centaine de monuments qui sont gérés par le Centre des monuments nationaux (CMN).

Son rôle ? Conserver, restaurer et entretenir ces monuments, mais aussi les ouvrir à la visite et les animer ; en organisant près de 400 manifestations par an. Le CMN, c’est également 10,2 millions de visiteurs en 2018, plus de 100 chantiers en cours, 16 monuments ou sites labellisés tourisme et handicap ou encore plus de 300 tournages en 2017.

Parce qu’il serait trop compliqué de mettre en avant chacune des activités à l’agenda des différents sites et monuments dont s’occupe le CMN, concentrons-nous sur les quelques actualités des monuments situés dans le nord du pays, à Paris, mais également à la Villa Cavrois, près de Lille.

Marie-Antoinette à la Conciergerie

La Conciergerie, située sur l’Ile de la Cité, accueille l’exposition « Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image », du 16 octobre prochain au 26 janvier 2020. Reine de France et de Navarre, l’épouse de Louis XVI a connu une vie tumultueuse et une fin tragique. Déjà de son vivant, l’extravagante reine, « l’Autrichienne », était une figure historique dont on a tiré le portrait à maintes reprises. Après sa mort, le 16 octobre 1793, la reine est devenue une véritable icône. Son personnage en a inspiré plus d’un : peintres, évidemment, graveurs et caricaturistes, pamphlétistes mais également, plus récemment, réalisateurs de cinéma, romanciers, auteurs de manga et designers.

A travers de près de 200 œuvres, objets d’art, archives patrimoniales et contemporaines, interviews, extraits de films ou encore accessoires de mode, l’image de Marie-Antoinette sera décortiquée, comparée, critiquée, afin de mettre en lumière les identifications et réappropriations de cette figure historique. L’occasion de découvrir en exclusivité des pièces uniques telles les archives du procès, la dernière lettre de la reine, les trésors de l’armoire de fer des Archives nationales, mais également d’autres objets issus de collections particulières.

Victor Hugo au Panthéon

Il faudra encore être patient mais dès avril 2020, une grande exposition se concentrera sur la figure de Victor Hugo, plus précisément sur ses funérailles et son entrée au Panthéon le 1er juin 1885, véritable apothéose pour l’une des figures littéraires et politiques les plus importantes du XIXe siècle.

Poète et romancier, mais aussi député puis sénateur, Victor Hugo incarne mieux que quiconque les valeurs revendiquées par la IIIe République. A sa mort le 22 mai 1885, il fut d’ailleurs rapidement décidé de lui consacrer des funérailles nationales. De la maladie à la mort du poète, de la veillée funèbre au défilé parti de l’Arc de Triomphe à la Concorde, jusqu’à son entrée au Panthéon : tant de thèmes abordés tout au long de cette exposition, avec un fil rouge, le seul pouvant représenter cette figure historique : la liberté. Archives, affiches, journaux, photographies, peintures, sculptures, documents inédits… à découvrir du 21 avril au 31 juillet au Panthéon, là où le poète repose à jamais.

Graphisme, musique et design à la Villa Cavrois

Entre Roubaix et Lille se trouve la Villa Cavrois, un manifeste architectural conçu par Robert Mallet-Stevens, figure du courant moderniste. Les lieux accueillent régulièrement des événements et vous inviteront dans les prochains mois à en découvrir de nouveaux.

Du 14 octobre au 13 janvier prochain, la Villa rend hommage à son maitre en proposant Visions graphiques, un étonnant florilège des œuvres inspirées de l’univers de Robert Mallet-Stevens, originaires du monde entier. Elégants portfolios des années 1930, estampes, dessins ou planches de bandes dessinées… De quoi découvrir l’audace formelle de l’esthétique moderne de l’architecte.

Date à également noter dans les agendas : le 17 janvier en soirée, la Villa accueillera une partie du « We Loft Music », organisé par la Cave aux Poètes de Roubaix. Le concept : des concerts dans des lieux intimes ou patrimoniaux à et autour de Roubaix, qui s’étendent, cette année, jusqu’à la Villa Cavrois. C’est Chamberlain, poulain du festival, qui prendra ses aises dans le moderne château. A découvrir sur : https://www.chamberlain-music.com/ (Lien externe)

Puisque Lille a été désignée capitale mondiale du design pour 2020, quoi de plus normal pour la Villa que d’accueillir le duo de designers belge Muller-Van Severen en ses murs. A mi-chemin entre l’art et le design, les pièces de mobilier proposées seront l'occasion d'interroger le rapport au temps, aux matières et à la création au sein du chef-d'œuvre moderniste de Mallet-Stevens.
A partir du 16 mars 2020 et jusqu’en octobre, https://www.mullervanseveren.be/site/ (Lien externe)