Musée Guerre et Paix en Ardennes : les trois exclusivités de sa réouverture

Les Ardennes, cette grande terre d’Histoire. En seulement 75 ans, de 1870 à 1945, les Ardennais ont en effet vécu trois fois la destruction d’une guerre, les invasions et les combats.

Et aujourd’hui, ce territoire transfrontalier rend hommage à son lourd passé en ouvrant le Musée Guerre et Paix, après 10 ans de rénovation. Un espace moderne de 5000 mètres carrés qui se revendique comme bien plus qu’un musée militaire : histoire politique, économique, sociale et culturelle sont en effet aussi mis à l’honneur. Trois exclusivités de cette réouverture à ne pas rater.

La Galerie du Temps : donner du sens à l’Histoire, au-delà des dates

Pièce maitresse de la muséographie, la Galerie du Temps propose un parcours cohérent de 1852 à 1945 et distingue ainsi le musée d’autres espaces généralement limités à un seul conflit. Ici, l’histoire se comprend dans son contexte général, national et international, et dans sa continuité et ses ruptures, pour mieux comprendre la genèse des conflits. Plus qu’une collection d’objets articulés autour de dates clés, le musée se veut donc pédagogique. L’espace conclusif « Guerre et Paix ? » invite d’ailleurs à mettre les enseignements de la visite à bon escient en observant le présent au regard du passé. Avant une pause dans l’impressionnant Atrium délimité par la Galerie, pour un beau mariage d’apprentissage et de convivialité.

Les Collections : 10 ans de recherche pour une collection de 14.000 objets

A son ouverture en 2003, le musée manquait de pièces illustrant les conflits de 1870-1871 et 1914-1918. Depuis, de nombreux efforts de recherche ont permis de constituer une collection incomparable. Ou plutôt des collections, puisqu’il y en a six. La première, « Le Matériel Lourd », se compose d’une cinquantaine de véhicules lourds formant l’ensemble phare de la collection par sa rareté. La deuxième, « Uniformes, Coiffes et équipements » comprend notamment 125 uniformes complets. La collection « Armement » impressionne, elle par sa diversité, entre armes blanches, à feu, grenades et autres mitrailleuses. « Les objets de la vie quotidienne du soldat », « Les objets de culture de guerre » et « Le fonds iconographique et documentaire » complètent la richesse de cette impressionnante collection.

Le Mur Rideau, au centre d’un musée en immersion

Au-delà de l’impressionnante collection d’objets, la muséographie se veut immersive par une mise en ambiance en son, décor, reconstitution et image. Le visiteur passe ainsi de l’ambiance enjouée d’avant-guerre, entre fête impériale, belle époque et années folles, aux espaces semi-fermés sombres dédiés à la mémoire. Il profite aussi d’une trentaine d’audiovisuels de contextualisation, ainsi que de documentaires dédiés à chaque conflit. Enfin, il admire le Mur Rideau monumental, une mosaïque d’images en transparence dédiée à l’histoire des Ardennes à travers les conflits. Une façon unique pour tous de se rappeler l’Histoire. Et de ne pas l’oublier.

Plus d'informations

www.guerreetpaix.fr (Lien externe)