Paris-Roubaix, l’Enfer du Nord

La reine des classiques; 115ème édition

La 115e édition de Paris-Roubaix a lieu ce dimanche 9 avril. Kilomètres de pavés, nuages de poussière ou encore passage dans le bois mythique de Wallers... La reine des classiques devrait à nouveau ravir la foule.

Encore plus de pavés

  • **La classique la plus difficile – mais aussi la plus belle – de l’année débute ce dimanche 9 avril à 10h55 sur la place Général de Gaulle à Compiègne et s’achève 257 kilomètres plus loin sur la piste de Roubaix.

    Cette année, Paris-Roubaix compte 29 secteurs pavés (55 kilomètres au total), soit deux de plus qu’en 2016.

    Plus d'infos (Lien externe)**

Envie d’assister au spectacle ?

Les secteurs les plus intéressants pour les spectateurs ne se situent qu’à 120 kilomètres de Bruxelles. Une demi-heure de voiture à peine vous mènera aux pavés qui font la réputation de Paris-Roubaix : Trouée d’Arenberg (secteur 19), Mons-en-Pévèle (secteur 11) et Carrefour de l’Arbre (secteur 4). Les coureurs parcourront le petit secteur pavé Trouée d’Arenberg à travers le bois myhtique de Wallers aux alentours de 15h. Une occasion idéale pour voir les plus grands champions cyclistes de près, en train de lutter sur les pavés, d’y glisser voire de disparaitre sous un nuage de poussière.

Le long secteur de Mons-en-Pévèle, où les pavés sont en piteux état, promet également action et rebondissements. Tout comme le Carrefour de l’Arbre, théâtre par le passé d’attaques spectaculaires malgré le mauvais revêtement et les virages serrés.

Des milliers de spectateurs se rendent aussi chaque année aux abords de la piste de Roubaix, non loin de la frontière française, à seulement 115 kilomètres de Bruxelles. Dès 13h, vous pouvez déjà suivre la course au vélodrome, sur grand écran et profiter de l’animation qui y règne. Avant d’y accueillir le vainqueur en héros ou d’assister à un sprint final sur le coup de 17h. Un endroit incontournable!

Une 5e victoire pour le Belge Tom Boonen?

Cette 115e édition sera particulière pour le Belge Tom Boonen qui disputera, à cette occasion, son dernier Paris-Roubaix. Déjà vainqueur à quatre reprises dans l’Enfer du Nord, le coureur Quick-Step parviendra-t-il à décrocher un cinquième succès ? Ou sera-ce plutôt l’heure d’un Sagan, Terpstra, Kristoff, ou Van Avermaet ? Réponse ce dimanche !

Les meilleurs moments de Paris-Roubaix

Découvrez le vélo en france Cliquez ici