Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Fête des Lumières : 8 installations pour en prendre plein la vue

La place des Terreaux fait son cinéma lors de l'édition 2017 de la Fête des Lumières.
Avant de plonger dans le halo lumineux de l’édition 2018 de la Fête des Lumières, qui illuminera Lyon du 6 au 9 décembre, France.fr revient sur les installations les plus spectaculaires de ces dernières années. L’occasion de (re)découvrir les sites emblématiques de la ville sous un jour nouveau.
"Promenons-nous", 2017
Lors de l'édition 2017, la place Bellecour s'est muée en un jardin extraordinaire.

Le collectif TILT transforme la place Bellecour en un gigantesque jardin de lumière à la française offrant aux visiteurs une respiration dans leurs déambulations nocturnes. On évolue ainsi au pied de pivoines géantes, d’herbes folles et autres plantes insolites sous le regard de Louis XIV, dont la statue qui trône au centre de la place est revêtue d’une cape lumineuse.

"Coups de cœur", 2016
Les cœurs battent à l'unisson devant le Théâtre des Célestins.

Cette installation participative est l’œuvre de Franck Pelletier et du collectif Les Allumeurs. Un cœur gonflable, situé devant le Théâtre des Célestins, capte le pouls des passants au simple contact de leurs mains, avant de clignoter à l’unisson des différents rythmes cardiaques. Une véritable déclaration d’amour à la ville de Lyon.

"Regards", 2015
Les "Regards" balaient la ville depuis la colline de Fourvière.

En 2015, le déroulement de la manifestation est perturbé par les attentats qui ont frappé la capitale quelques semaines plus tôt. Avec cette œuvre de Daniel Knipper, la ville rend hommage aux victimes. Des yeux familiers tirés de tableaux de grands peintres tels que Botticelli, Matisse ou encore Warhol balaient les monuments de la colline de Fourvière. Les prénoms des victimes des attentats défilent également sur les façades des quais.

"Njörd, esprit du vent", 2014
Sérénité et poésie dans les cours de l'hôtel de Ville de Lyon.

Pause poétique dans les cours de l’hôtel de ville transformées pour l’occasion en sanctuaire éphémère dans lequel on observe un ballet de plumes se mouvant sous l’effet d’un vent léger à l’intérieur de grands monolithes transparents. Une œuvre signée Kimi Do, Wilfried Della Rossa et Thomas Mathieu.

"Chinese Corner", 2013
Le parc de la Tête d'Or fait voyager ses visiteurs avec l'installation "Chinese Corner".

Fruit d’une collaboration entre la ville de Lyon et celles de Xi’an et Canton en Chine, cette installation imaginée par l’artiste LI li et son collectif Studio 3003 propose un voyage lumineux et imaginaire entre le rêve et la réalité, le passé et le présent. Un théâtre d’ombres chinoises, une forêt de lanternes et des lotus fleuris parsemant le lac du Parc de la Tête d’Or participent au dépaysement des promeneurs.

"Highlights", 2012
La place des Terreaux sert d'écrin à ce spectacle haut en couleurs.

Les artistes Hélène Richard et Jean-Michel Quesne rendent hommage à la lumière avec un spectacle immersif en cinq tableaux projeté sur les façades de la place des Terreaux. Une installation mêlant effets de miroir et de faisceaux sur les thèmes du patrimoine, de l’histoire et des symboles.

"I Love Clouds", 2011
Envolée de ballons au dessus de la place Bellecour.

Cette envolée lumineuse au-dessus de la statue de Louis XIV, place Bellecour, est l’œuvre de l’artiste Jacques Rival.

"La source de la Lumière", 2010
La place des Jacobins et sa fontaine de lumière.

Ce n’est plus de l’eau mais bel et bien de la lumière qui jaillit de la fontaine de la place des Jacobins. Un système de cascades lumineuses mis en place par l’artiste Fabrice Oudin reproduit ainsi le ruissèlement, la matière et les reflets de l’eau dans le monument asséché. Une représentation onirique dans laquelle évoluent des poissons lumineux prisonniers de bulles translucides.

Se rendre à Lyon 

Aller
plus loin