Exposition Prince·sse·s des villes au Palais de Tokyo à Paris

L’exposition Prince.sse.s des villes, qui se tient du 21 juin au 8 septembre 2019 au Palais de Tokyo à Paris, est présentée comme une ville imaginaire, multiple et complexe, sans frontières, désordonnée, renversante et créative. Un temps fort de la saison de l'art contemporain à Paris.

Artistes plasticiens, créateurs, créateurs de mode, expérimentateurs, tatoueurs, musiciens : une cinquantaine d’artistes sont présentés sans regroupement géographique, principalement via de nouvelles productions et des interventions in situ.

Des villes géantes très différentes les unes des autres

Les mégapoles comme Dhaka, Lagos, Manille, Mexico et Téhéran sont l’expression d’un tissu de contradictions, comme en témoigne leur trafic saturé. De toute évidence, ces villes géantes sont très différentes les unes des autres. Leurs singularités culturelles, politiques et sociales fourmillent de nombreux récits qui sont tous des chemins de traverse qui donnent un aperçu de leurs identités.

Entre gratte-ciel et cabanes, les mégalopoles connaissent une expansion chaotique, mêlant transferts de capitaux et connexions technologiques sur les places financières, générant des inégalités multiples. Ce vaste mouvement désordonné transforme les villes en chantiers incessants, favorisant les déviations imaginaires.

Scénographie du spectacle conçue par l'architecte Olivier Goethals

Les artistes qui en émergent sont donc les flâneurs du XXIe siècle, les hackers de nos réponses à un environnement urbain souvent fonctionnel et standardisé. Suspensions brutes et décoiffantes, paysages mystérieux, zones lumineuses ou opaques : la présentation du spectacle a été conçue par l'architecte Olivier Goethals. Au rythme du jour et de la nuit, il a élaboré un parcours architectural qui révèle et accentue les lignes de force du bâtiment, qui est ici envisagé comme un immense espace commun.

Se rendre au Palais de Tokyon à Paris