Nuit Blanche à Paris et en Ile-de-France

L'édition 2019 de la Nuit Blanche, qui se déroule dans la nuit du 5 au 6 octobre, est placé sous le signe du mouvement avec une grande parade, des parcours de courses à pied ou encore des "artistes promeneurs" proposant des performances itinérantes aux quatre coins de Paris.

Depuis plus de 15 ans, Paris célèbre l’art contemporain le temps d’une nuit où les œuvres fleurissent dans l’espace urbain. Cette année, pour la 17e édition, c’est le thème du mouvement qui a été retenu par le directeur artistique Didier Fusillier, président de l’établissement public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, et le conseiller artistique Jean-Max Collard, aux commandes de la manifestation.

Dès 19 heures, le samedi 5 octobre, une grande parade composée de 12 œuvres monumentales déferle sur la capitale. Véritable cœur battant de la Nuit Blanche, elle circule en musique depuis la place de la Concorde jusqu’à la place de Bastille, avant de rallier différents points intra et extra-muros où les œuvres seront exposées.

La parade entraîne dans son sillage une série d’"artistes promeneurs" déambulant dans Paris. Parmi ces performances en mouvement, on ne manque pas celle d’Alain Arias-Misson dont les mots circulent du Centre Pompidou à l’École Spéciale d’architecture, boulevard Raspail. Aux alentours du Grand Palais, du Centre Pompidou ou encore du Théâtre de la Ville – Espace Pierre Cardin, on ouvre l’œil afin d’apercevoir l’artiste Emilio López-Menchero sur son vélo torero.

Les Jeux Olympiques Paris 2024 dans le viseur

Le sport est également à l’honneur dans la perspective des Jeux Olympiques Paris 2024. Au nord de Paris, une partie du périphérique se transforme en Vélodrome. Petits et grands munis de leur vélo sont ainsi invités à venir pédaler entre la porte de Pantin et la porte de la Villette. Les coureurs ont quant à eux rendez-vous pour la Grande Traversée, une course dont les parcours traversent les plus prestigieuses institutions culturelles : Théâtre du Châtelet, Chaillot – Théâtre National de la Danse, le musée du Louvre, le Centre Pompidou…

Enfin, durant toute la Nuit Blanche, des stations artistiques immobiles s’activent aux quatre coins de Paris. On déambule de l’Opéraoké de l’Opéra-Comique à la Cité Internationale où s’expose Saule et les Hoopies, une œuvre d’art interactive signée Matali Crasset.

Se rendre à la Nuit Blanche, à Paris