Le Voyage à Nantes

12 kilomètres, plus de cinquante œuvres reliées entre elles par une ligne verte : le Voyage à Nantes est inscrit depuis 2012 dans le paysage de la ville. Chaque été, le parcours se réactive et s'enrichit pour poser sur Nantes et ses environs un regard nouveau et toujours aussi curieux. La septième édition du Voyage à Nantes aura lieu du 6 juillet au 1er septembre 2019. Embarquement immédiat !

Le long d'une ligne verte tracée au sol, le Voyage à Nantes invite à se laisser conduire, toute l'année, d'une œuvre d'art qui surgit au détour d'une rue à un élément remarquable du patrimoine ; des "incontournables" de la destination à des trésors méconnus ; d'une ruelle historique à une architecture contemporaine ; d'un point de vue étonnant sur la ville à un incroyable coucher de soleil sur l'Estuaire. L'été, c’est environ une quarantaine d’étapes qui reprennent vie pour une (re)découverte sensible et poétique de Nantes.

Balade de nid en nid avec Tadashi Kawamata

Le coup d’envoi de l’édition 2019 est donné par la Nuit du VAN – Voyage à Nantes pour les intimes –, le samedi 6 juillet à partir de 18 heures. L'espace de quelques heures, le collectif Yodel s’empare du parcours et propose aux promeneurs et aux curieux de porter un nouveau regard sur chacune des étapes. Musées en entrée libre et en nocturne, rendez-vous conviviaux et autres concerts sont également au programme de cette nuit inaugurale.

Parmi les nouveautés de l’édition 2019, on ne manquera de découvrir le Belvédère de l’Hermitage de Tadashi Kawamata, installé à la Butte Sainte-Anne. On s’élance sur cette passerelle en bois qui semble posée sur un nid d’hirondelles avec la sensation d’avancer dans le vide. À la clé, une perspective sur le ciel et le fleuve inédite !

Les curieux et les rêveurs marchant le nez en l’air auront également la surprise d’apercevoir au détour d’une façade ou d’un monument emblématique l’un des Nids de Tadashi Kawamata. Disséminées dans la ville, ces sculptures temporaires évoquant la forme d’un nid apportent poésie et mélancolie aux déambulations citadines.

Toujours au détour d’une rue, on ne manquera pas les enseignes revisitées par Stéphane Vigny. En 2019, deux nouvelles institutions nantaises rejoignent le projet Mirer : le cinéma Katorza se pare de la silhouette du célèbre acteur Buster Keaton tandis que la chapellerie Falbalas Saint-Junien, plus ancien magasin de Nantes, se voit coiffer d’un étonnant chapeau végétalisé. À voir !

L'art à l'hôtel

Les hôtels nantais sont eux-aussi du voyage avec le parcours temporaire « Hôtels & Faunes » du vidéaste Pierrick Sorin dont les petits théâtres optiques investissent huit établissements de la ville. L’artiste s’y met en scène dans autant de saynètes holographiques en lien avec l’univers de chacun des hôtels.

Le programme Chambres d’artistes s’étoffe avec la création de trois nouvelles chambres œuvres d’art signées Makiko Furmichi, Justin Weiler et Karina Bisch à découvrir à l’Hôtel Amiral, à l’Hôtel de France ainsi que sur la péniche Le D’Ô.

On profite du Voyage à Nantes pour découvrir les alentours de la ville, en suivant notamment les différentes étapes du Voyage dans le vignoble, de Nantes à Clisson, ou encore le parcours Estuaire qui propose des croisières de Nantes au port de Saint-Nazaire. Durant la traversée, on admire les œuvres d’artistes de renommée internationale dialoguant avec le paysage.

On ne boudera pas non plus les oeuvres dites pérennes du Voyage à Nantes, installées durablement dans la ville et dont certaines sont devenues de véritables emblèmes de Nantes, à l’image de Paysage Glissé, le toboggan du château des Ducs de Bretagne, ou encore Les Anneaux de Daniel Buren et Patrick Bouchain ornant le quai des Antilles.

Se rendre à Nantes