Cap sur les côtes normandes emblématiques

Le littoral normand égrène sur près de 640 km une série de « côtes » aux noms évocateurs : Côte d’Albâtre, Côte Fleurie, Côte de Nacre… Du Tréport au Mont-Saint-Michel, le littoral normand est une longue suite de plages basses et de falaises spectaculaires. Phare sur ses incontournables.

Côte d’Albâtre en Seine-Maritime

Sur le terrain, la Côte d’Albâtre s’étend de la charmante station du Tréport au grand port du Havre dont la reconstruction d’après-guerre lui a valu l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco. Ses falaises forment une imposante muraille de craie qui atteint par endroits plus de 100m de hauteur.

De place en place, vallées et étroites valleuses abritent ports et stations touristiques.
Parmi elles, Etretat, connue dans le monde entier pour son arche monumentale sur la falaise d'Aval. Dieppe, port important à portée des côtes anglaises et le port de Rouen, surnommé la ville aux cent clochers.

Côte Fleurie et Côte de Nacre dans le Calvados

De la Seine à l'Orne, la succession de prairies et pommeraies du Pays d'Auge fait place à des rivages bordés de terrasses aux parterres fleuris, d'allées ombragées et d'élégantes villas.
La Côte Fleurie offre sur 40 kilomètres une alternance de plages de sable fin, de falaises et de rochers. Des stations balnéaires au charme intemporel partagent l'affiche. Parmi ces lieux magiques ayant une personnalité bien distincte figurent Deauville, Trouville, Honfleur et Cabourg, la « plage des romantiques ».
On ne parcourt pas le Calvados sans passer par les plages du Débarquement - Côte de Nacre et du Bessin. Les plages des secteurs britanniques et canadiens (Sword, Juno, Gold) et du secteur américain (Omaha et Utah) se suivent de Ouistreham à Sainte-Marie-du-Mont.

Arromanches et son port artificiel, les cimetières militaires, la Pointe du Hoc, symbole du courage des jeunes soldats américains, les musées, monuments, bornes, pièces d'artillerie et chars rappellent encore les combats. Ces plages de sable fin seront toujours des lieux de mémoire.

La ville de Caen se trouve aussi à quelques kilomètres des plages du débarquement. Au lendemain du débarquement, elle représente une plaque tournante dans la reconquête de la France. Tout près, se trouve le fameux Mémorial de Caen, impressionnant musée dédié à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, à l’histoire du XXe siècle et à la Paix.

La presqu’île du Cotentin dans la Manche

Il y a bien évidemment la somptueuse presqu’île du Cotentin. C'est un "finistère" fourmillant de falaises sauvages, de grèves encadrées de landes où fleurissent bruyères et ajoncs. Les falaises de Jobourg (Lien externe) culminant à 128 mètres de haut sont d’ailleurs les plus hautes d'Europe. Au loin, vers le nord, se profile un littoral adouci, annonciateur des grandes plages de la côte ouest. Au large de ses 355 km de côtes, à l'ouest du Cotentin, la Manche offre un panel d'îles (îles anglo-normandes - Jersey, Guernsey, Aurigny, Sercq, Chausey, etc.) aux paysages enchanteurs.

De son côté, Cherbourg, pointe avancée au beau milieu de la Manche, occupe une position géographique privilégiée au bout de la presqu'île du Cotentin.

À l'abri des vents d'est et du nord, la côte ouest bénéficie des courants chauds du Gulf Stream et déroule son long ruban de sable de 100 kilomètres, parfois entrecoupé de rochers et de havres au charme mélancolique. Et se termine en apothéose devant le Mont Saint Michel, la merveille de l’occident. C'est ici que les plages sont les plus ensoleillées et où les marées vraiment galopantes ont la plus forte amplitude d'Europe.

Normandie 

Aller
plus loin