Normandie : 11 expériences pour marcher sur les pas des Impressionnistes

Peindre en plein air, saisir les couleurs du temps, imprimer sur la toile les humeurs du ciel, les éclats de l’eau, les rayons du soleil et représenter la nature avec naturel, tel a été le credo des Impressionnistes. La Normandie les a inspirés et va vous impressionner… Suivez le guide.
Grimper jusqu’au Château-musée de Dieppe

Gauguin, Pissarro, Boudin mais aussi l’anglais Turner ont aimé et représenté le port de Dieppe et son animation populaire. Les moules frites et les fruits de mer en terrasses des nombreux cafés sur les quais sont toujours une attraction très touristique. Tout comme la visite de l’imposant château-musée, sur les hauteurs de la ville, où le mouvement impressionniste est très bien représenté.

Admirer un lever de soleil au Havre

Les lumières de la Baie de Seine, au lever comme au coucher du soleil, sont réputées pour être d’une beauté saisissante. Ayant passé son enfance au Havre, Claude Monet en fut si touché qu’il peignit là son plus célèbre tableau, Impression, Soleil levant, auquel le mouvement impressionniste doit son nom. Aujourd’hui classé au patrimoine de l’Unesco pour son architecture moderne, Le Havre reste résolument tourné vers la mer. Une visite au Musée d’art moderne André Malraux (MuMa) vous fera découvrir l’une des plus belles collections d’œuvres impressionnistes.

Méditer face aux falaises d’Etretat

Le monde entier connait la Porte d’Aval, somptueuse trouée sur l’océan flanquée de son Aiguille majestueuse. Ces sculptures naturelles de la spectaculaire côte d’Albâtre ont fasciné Claude Monet tout autant que la cathédrale de Rouen. Pour jouir du meilleur point de vue, il faut grimper au sommet de la falaise d’Amont. Depuis le calvaire et la charmante petite chapelle Notre-Dame de la Garde, le panorama est grandiose.

Se promener sur la plage de Trouville

Les dames n’y sont plus en crinoline ni les messieurs en habits mais celle qu’on surnommait la plus belle plage de France au 19e siècle aligne toujours avec classe ses célèbres planches, ses cabines de bains et ses parasols multicolores. Boudin, Monet, Caillebotte et les autres, tous y ont croqué de ravissantes scènes de déjeuners... sur le sable. A marée basse, le nez au vent, de Honfleur à Deauville le long de la Côte fleurie, la balade vous ouvrira assurément l’appétit.

Etre dans le tableau à Honfleur

Comme il y a 150 ans, Honfleur est toujours cette petite cité portuaire coquette et charmante où les Impressionnistes se plaisaient tant à poser leurs chevalets. Parisiens et touristes en goguette continuent d’y flâner autour du vieux bassin et dans les ruelles du quartier Sainte-Catherine. Sur les hauteurs, l’auberge Saint-Siméon devenu Ferme Saint-Siméon, un 5* membre de Relais & Châteaux, est une étape gastronomique et raffinée autant qu’un pèlerinage : toute la fine fleur des peintres de l’époque s’y donnait joyeusement rendez-vous.

Manger des moules à Barfleur

C’est dans ce petit port de pêche du Cotentin, classé parmi les plus beaux villages de France, qu’il faut s’attabler pour déguster une généreuse casserole de moules. Les Blondes de Barfleur, moules sauvages de la côte Est de la Manche, sont la spécialité locale. Autant que les magnifiques paysages, plages et ciels changeants, que se plut à immortaliser à petits points précis le post-Impressionniste Paul Signac.

Prendre de la hauteur au cimetière marin de Varengeville

Comme en lévitation entre ciel et flots, perché sur la falaise avec vue à couper le souffle sur la baie de Dieppe, le cimetière marin de Varangeville-sur-Mer a émerveillé peintres, musiciens et écrivains. Autour de la petite église ornée d’un vitrail de George Braque, quelques tombes invitent au recueillement tandis qu’à deux pas vertes prairies avec à-pics vertigineux composent avec le blanc de la côte et le bleu de l’océan un somptueux paysage.

Arpenter le musée des Beaux-arts de Caen

On vient à Caen pour son Mémorial de la Paix, après ou avant une visite des plages du Débarquement. Mais la ville de Guillaume le Conquérant retient aussi pour son musée des Beaux-arts, dans l’enceinte du château, où les Impressionnistes tout comme les délicats aquarellistes anglais figurent en bonne place.

Suivre le guide à Fécamp

La famille Manet, Edouard mais aussi sa belle-sœur et modèle Berthe Morisot, une des rares femmes impressionnistes, raffolait de la petite station balnéaire de Fécamp, avec bains et casino. Vous allez adorer la parcourir avec la nouvelle appli Fécamp Discovery, pour l’instant uniquement en français, mais très ludique, pour petits et grands.

Ressentir l’impressionnisme à Giverny

Giverny, c’est le "si beau pays" de Monet, un village, une maison, un jardin où vous serez au cœur des sensations qui ont inspiré le maitre des impressionnistes. C’est là qu’il a peint ses séries de Meules, de Peupliers mais surtout de Nymphéas, plus de 250 peintures à l’huile vibrante de couleurs et de lumières. Quelle que soit l’heure du jour et la foule alentour, émotion garantie en passant le petit pont de bois, en surplomb du fameux bassin de nénuphars.

En prendre plein la vue devant la cathédrale de Rouen

Ils y ont peint le port, les voiliers sur la Seine, les ruelles et les quartiers ouvriers nés de la révolution industrielle. Atelier à ciel ouvert et source d’inspiration infinie, Rouen est la ville chérie des Impressionnistes. Pissarro, Gauguin, Sisley et bien sûr Monet y ont passé des mois s’attaquant pour ce dernier avec acharnement à la représentation de la cathédrale. Il l’a peinte en série, captant à toutes heures du jour la moindre variation atmosphérique. 28 vues de la façade sont passées à la postérité. Choisissez la vôtre... et entrez dans ce chef d’œuvre de l’art gothique.

Se rendre en Normandie