Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Promenade de santé à Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte

Des films mythiques y sont tournés, la haute société s’y marie chaque année et de jour comme de nuit, monsieur et madame tout le monde viennent s’y promener. Chef d’œuvre architectural du Grand Siècle, le château de Vaux-le-Vicomte demeure la plus importante propriété privée classée au titre de monument historique. Tour du propriétaire…

Situé en Seine-et-Marne dans la ville de Maincy, aux portes de Paris (à 50 km au sud-est), le fastueux château de Vaux-le-Vicomte attire chaque année de nombreux visiteurs pour son allure de « Petit Versailles ». Celui-ci est construit entre 1641 et 1661, par un dénommé Nicolas Fouquet, surintendant du Roi-Soleil. Très influent à la cour, il s’entoure des meilleurs pour bâtir sa demeure.

Croquis du châteaux de Vaux-le-Vicomte

De l’audace plurielle pour un chef d’œuvre à taille humaine

Des idées plein la tête, des influences venues d’Italie, de l’esprit visionnaire : voilà ce qui a convaincu le jeune parlementaire de 26 ans de s’entourer de l’architecte Louis Le Vaux, du peintre-décorateur Charles Le Brun et du jardinier André Le Nôtre. Un combo gagnant qui érige le château en modèle pour l’Europe entière. 350 ans d’histoire, quelques passements de relais et cinq générations plus tard, c’est au tour de la famille de Vogüe de reprendre le flambeau. En 1968, les descendants de haute lignée ouvrent le château et les jardins au grand public. Une petite révolution.

Restaurations, soirées à thème, expositions et visites du domaine donnent un second souffle à cette œuvre d’art française. Aujourd’hui, le château de Vaux-le-Vicomte rayonne sur tous les tableaux.

Intérieur du chateau

Vaux-le-Vicomte et son jardin à la française

Une fois les grilles ouvertes, on prend le temps de balayer du regard la perspective ingénieuse du domaine, étendue sur trois kilomètres. Bordés par la forêt, les 33 hectares de jardins imaginés par André Le Nôtre sont jonchés de schémas symétriques, de fontaines et d’illusions d’optique. Au pas, on prend le temps de déambuler parmi les allées et de contempler les subtilités du jardin à la française (Lien externe). À noter que les jeux d’eau jaillissent tous les 2èmes et derniers samedis du mois dans toutes les fontaines du parc. Pour les amoureux d’architecture verte, une exposition permanente retrace les étapes clés de la réalisation du jardin par André Le Nôtre.

Flirter avec la vie de château

Comme un décor de théâtre, le domaine s’affirme en plusieurs plans successifs, avec au cœur, le château. Traversé par un axe imposant, le grand salon de la demeure laisse entrevoir l’arrière-cour. Un avant-goût architectural qui donne envie de pénétrer à l’intérieur pour prendre la température ambiante.

Organisée sur quatre niveaux, la visite (Lien externe) donne accès aux appartements privés de Nicolas Fouquet et de sa femme (1er étage), aux salons d’apparat au rez-de-chaussée, aux « salles des gens » au sous-sol et au lanternon, situé au point culminant. En effet, niché à 25 mètres du sol, le dôme offre une vue à 360° sur l’ensemble du domaine. Le must du château : ses coulisses, ses meubles foisonnants, ses décors baroques et, surtout, la possibilité de s’immerger dans la vie quotidienne du couple, comme au 17ème siècle.

Propriété de toutes les mondanités

Outre son patrimoine historique, la famille de Vogüe n’est pas du genre à rester les bras croisés. Il faut de la vie dans le château ! Et pour cause : chaque samedi soir, à la belle saison se tiennent les fameuses soirées aux 2000 chandelles (film à l’appui (Lien externe)). Un moment privilégié où les salons d’apparat et les allées du jardin se parent de mille feux pour plaire aux visiteurs. Autre événement réputé : les journées Grand Siècle. Comme le nom l’indique, petits et grands s’habillent en vêtements d’époque pour recréer l’ambiance d’autrefois. Pour les fêtes de Noël et de Pâques, Vaux-le-Vicomte ne déroge pas non plus à la règle : si à Noël, les cheminées fument et les sapins scintillent, à Pâques, on traque les œufs et le trésor dans le grand jardin.

Exclusivité 2018
Pour les 50 ans de l’ouverture du domaine au grand public, du 22 septembre au 4 novembre, Vaux-le-Vicomte propose une rétrospective des plus grands tournages de cinéma réalisés au château. Près de 70 films comme Marie Antoinette de Coppola, La Folie des grandeurs de Gérard Oury ou encore James Bond : Moonraker en 1979 se sont servis du château en toile de fond. Au programme : des expositions, l’ hélicoptère de 007 exposé dans la Cour d’honneur et une expérience immersive (Lien externe) dans la peau d’un(e) act(eur)(rice) principal(e) au beau milieu d’un tournage.

En vous souhaitant une bonne promenade.


Informations pratiques
Le domaine est accessible en voiture, en transports en commun ou en navette.
Pour les tarifs, dates et horaires, rendez-vous sur le site de Vaux-le-Vicomte.