Guide nocturne des bars secrets à Paris

« Paris est une fête », Ernest Hemingway, 1964. Au détour d’une ruelle, dans le sous-sol d’un restaurant ou derrière une vieille porte désaffectée, Paris recèle de lieux aussi énigmatiques que mythiques pour s’amuser la nuit.

Le Hamman Bar, le club qui allie Kebab et bar à cocktails

Si au rez-de-chaussée, le restaurateur « Our (Lien externe) » propose de délicieux kebabs à l’attention des fins gourmets, le soir venu, son sous-sol se transforme en bar intimiste (très) branché. Un concept deux-en-un apparemment très plébiscité en Turquie mais unique à Paris. Rebaptisé le Hammam bar, l’endroit mixe avec goût le bois, le cuivre et le carrelage sur les murs. Mention spéciale pour les six cocktails méditerranéens, tous réinventés à la sauce turque. Pour les amoureux du célèbre cosmopolitan, prenez le shah, un savoureux mélange de vodka d’Istanbul infusé au citron, liqueur de framboise, églantine et litchi.

Adresse : 4 rue de l’Orillon, 75011 Paris
Heures d’ouverture : du jeudi au samedi de 19h à 23h
Prix des cocktails : entre 10 et 12 €

Le Baranaan, le club version darjeeling limited

Tiens c’est bizarre, il n’y a aucun nom sur la devanture. Et pourtant, tout indique sur Google maps que l’on est au bon endroit. Ne pas se décourager, entrer dans ce salon de thé imprégné de cultures indiennes et prononcer ces mots magiques à l’attention du serveur : « Où est le train ? ». Celui-ci vous emmènera directement dans un SAS qui vous conduira dans une toute autre ambiance. Celle d'un bar à cocktails indien décoré façon wagon-bar d’un train vintage. Tout en longueur et caractérisé par ses longues banquettes en cuir, l’endroit détonne avec son grand écran diffusant rails et paysages. Comme si on y était. Du coup, on a instantanément envie de s’y asseoir et siroter l’une des créations maisons originales du Baranaan (Lien externe) . Avec, pour les plus épicuriens, la possibilité d’accompagner son nectar avec des naans et/ou des brochettes.

Adresse : 7 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris
Heures d’ouverture : du mardi au dimanche de 18h30 à 2h
Prix des cocktails : entre 12 et 15 €

Gentlemen 1919, le club « moustache only »

Qui a dit que les barbiers ne pouvaient pas aussi exceller dans les cocktails ? Sûrement pas Gentlemen 1919 (Lien externe) . Ouvert en 2016, le salon de coiffure-barbier exclusivement réservé aux cheveux, barbes et moustaches masculines est connu pour son art de recevoir. Ici, coup de ciseaux et baumes de rasages vont de pair avec scotch pur malt, champagne ou grands crus de vin rouge. Confortablement assis dans un siège original en cuir Belmont, on vient ici pour s'octroyer un vrai moment de détente. Pour prolonger, il suffit de s’aventurer au fond du salon, là où se trouve un très beau bar soigné, tout de bois vêtu. L’ambiance y est raffinée et les cocktails signature, très réputés.

Adresse : 11 rue Jean Mermoz 75008 Paris
Heures d’ouverture : salon mardi-vendredi : de 11h à 22h. Samedi : de 11h à 19h (bar à cocktails ouvert durant ses horaires, accessible plus tard pour les initiés)
Prix des cocktails : entre 12 et 18 €

Le Ballroom du Beefclub, le club où raffiné rime avec (très) feutré

Sous le restaurant du Beefclub, tout près des Halles de Paris, se trouve un bar à cocktails souterrain aux allures de speakeasy chic. Son nom : Le Ballroom (Lien externe) . Pour s’y rendre, il suffit d’ouvrir grand les yeux et chercher la porte noire banalisée. Une fois trouvée, descendre les escaliers en colimaçon et se fondre dans la nouvelle lumière feutrée. Des canapés, en passant par les chandeliers jusqu’aux jolis gilets old school des barmen (que l’on aime observer s’affairer derrière le comptoir) : tout est beau et de bon goût. Même si le prix des verres est un chouia élevé, l’originalité des associations convainc dès la première gorgée. Côté musique, on y écoute hip-hop, funk, soul et jazz. Le petit plus : la possibilité d’accompagner son cocktail avec une assiette de fruits de mer, de charcuterie et de fromage ou mêmes de profiteroles pour les plus sucrés.

Adresse : 58 rue Jean-Jacques Rousseau 75001 Paris
Heures d’ouverture : du lundi au mercredi de 20h à 2h, le jeudi de 20h à 3h, le vendredi et samedi de 20h à 5h
Prix des cocktails : entre 12 et 15 €

Le Syndicat, pour boire des cocktails « cocorico »

Une fois arrivé au 51 Rue du Faubourg Saint-Denis, ne surtout pas s’indigner devant le mur décrépit, les affiches publicitaires défraichies et les vieux graffitis. Chercher plutôt l’ouverture, (celle qui doit ressembler vaguement à une porte) et s’y engouffrer avec assurance. Une fois à l’intérieur du Syndicat (Lien externe) , le changement de décor est immédiat. Derrière une bande son hip-hop des années 90, l’ambiance cosy, les golden rideaux et les canapés de velours donnent le ton. Il n’y a plus qu’à se diriger vers la pièce maîtresse, le bar. Demandez un de ces fameux cocktails certifiés 100% cocorico au goût raffiné et à la composition recherchée. Maintenant, la nuit peut commencer.

Adresse :
51 rue du Faubourg Saint-Denis
75010 Paris
Ouvert tous les jours de 18h à 2h.

La Candelaria, l’Amérique du sud en douce

Siroter un cocktail tout en dégustant des tacos à La Candelaria (Lien externe) est une expérience à part… mais quand on sait où aller. Si la première partie du restaurant mexicain apparaît assez étroite et résolument banale, sachez que celle-ci abrite un passage secret qui vous emmènera tout droit en Amérique latine. Derrière la petite porte de placard à balais qui jouxte le comptoir se trouve le bistro le plus intime de Paris. Sous des lumières tamisées et au beau milieu des pierres apparentes, c’est tout le bar qui s’attèle pour vous concocter ses spécialités. Chaque cocktail s’allie à une histoire, un pays, un dessin et trois qualificatifs. Envie d’un breuvage enluminé, expressif et surprenant ? « Las Ciguapas », tout droit inspiré de la République dominicaine saura vous ravir.

Adresse :
52 Rue de Saintonge
75003 Paris
Ouvert tous les jours
Dimanche à mercredi de 12h à 22h30
Jeudi à samedi de 18h à 2h.

Le Mabel, des rhums rares dans l’arrière salle

Caché derrière un vieux comptoir à grilled cheese, le (vrai) bar du Mabel (Lien externe) se dévoile dans une arrière-salle beaucoup plus classy. Derrière un bois brut et des tabourets fixes type industriels éclairés par des ampoules nues suspendues se trouve une incroyable réserve de rhum. C’est Joseph Akhavan, le propriétaire des lieux, qui en est fou. Pas moins de 100 références de nectars rares sont mises à disposition des bartenders pour ravir les papilles des afficionados de rhum. Ici, on vient pour les recettes originales, les couleurs et les saveurs car celles-ci sont toujours mixées avec un ingrédient mystérieux.

Adresse :
58 Rue d’Aboukir
75002 Paris
Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 18h à 1h30

Le Blaine bar, le clandestin par excellence

Pour espérer braver l’imposante porte noire du Blaine, il vous faudra d’abord prononcer le bon mot de passe. Après validation du monsieur, la descente d’un escalier désaffecté, le passage d’un long corridor et une énième porte à pousser, à vous la (raisonnable) clandestinité. Propulsé au milieu des années 20, à Chicago, on joue volontiers le jeu d’une autre époque en commandant un American Honey Moon à un bartender en bretelles. Derrière un éclairage exclusivement à la bougie, tout le monde semble beau et branché. Plus qu’une ambiance, l’endroit inédit propose des sessions de Jazz Live. Conquis(e) ? Sachez que le mot de passe est communiqué chaque semaine sur leur page Facebook (Lien externe) .

Adresse :
65 rue Pierre Charron
75008 Paris
Ouvert du mercredi au samedi de 20h à 2h

Le Lavomatic, des cocktails derrière la laverie

Impossible de dresser une liste des meilleures adresses confidentielles sans citer le speakeasy le plus couru de tout Paris. Niché derrière une véritable laverie, dans le quartier de République, le Lavomatic (Lien externe) est un bar à tapas et cocktails comme on les aime. Ce qui fait son miel ? L’entrée, peu commune, située dans la porte d’une machine à laver. A l’intérieur, c’est toute une ambiance. Petit mais cosy, lumineux et très coquet, l’espace est chaleureux. Quant à la carte (renouvelée tous les trimestres), celle-ci propose des vins naturels en biodynamie, bières à forte personnalité, des petits plats d’agriculture raisonnée et de savoureux cocktails aux noms parfois très inspirés. Le dernier en date : le Drunk in love, tiré évidemment de la chanson de Jay-z et Beyoncé.

Adresse :
30 rue René Boulanger
75010 Paris.
Ouvert de 18h à 1h du mardi au mercredi
Du jeudi au samedi.

Envie de devenir reine ou roi de la nuit à Paris ?
L’application Kraze (Lien externe) , disponible sur l’App Store et Play Store, propose une map qui vous indique où aller à Paris et ce qu’il s’y passe. Il suffit de choisir des filtres d’ambiance : techno, house, jazz… et le type d’événement qui vous fait envie : After, Secret place, Party, Before… et les nuits parisiennes sont à vous.