Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Les expositions à ne pas manquer à Paris en 2018-2019

Parmi les expositions majeures de la saison 2018-2019 à Paris, Mucha au Musée du Luxembourg.
Que réservent les musées parisiens cette saison? On attend des impressionnistes, des icônes pop, des radicaux underground ou des cubistes, un joyeux mélange des genres et des disciplines, qui marie peinture, sculpture, photo et musique... Focus sur ces expos incontournables qui cassent les codes et méritent à elles seules un week-end à Paris. Et plus si affinités...
Alphonse Mucha, au Musée du Luxembourg
Noël en Amérique 1919 d'Alphonse Mucha. Huile sur toile 83 x 79 cm. Fondation Mucha, Prague.

Du 12 septembre 2018 au 27 janvier 2019. D’Alphonse Mucha, artiste tchèque exilé dans le Paris 1900, on retient surtout les sublimes affiches Art nouveau. Mais ce serait réducteur de penser que ce sont là ses seules qualités et le Musée du Luxembourg le prouve cette saison. L’exposition qui lui est consacrée dessine la personnalité de cet artiste hors du commun et dévoile de nombreuses pièces - peinture, sculpture, objets d’art - qui nous ouvrent son univers. Alphonse Mucha au Musée du Luxembourg (Lien externe)

L’Asie rêvée d’Yves Saint-Laurent, au Musée Yves Saint-Laurent
Ensembles de soir, collection haute couture automne-hiver 1994, Musée Yves Saint Laurent Paris

Du 2 octobre 2018 au 27 janvier 2019. Le Musée Yves Saint Laurent crée sa première exposition temporaire, et non des moindres… « L’Asie rêvée » met en lumière la fascination du créateur pour l’Inde, la Chine ou encore le Japon. On y découvre des modèles haute couture, des estampes, des objets d’art prêtés par le musée national des Arts Asiatiques – Guimet ou encore des collectionneurs privés. L’exposition nous fait voyager et nous instille la même fascination pour l’Orient qu’éprouvait le mythique couturier. L’Asie rêvée d’Yves Saint-Laurent au Musée Yves Saint-Laurent (Lien externe)

Miró, au Grand Palais
Détail de "Escargot, femme, fleur, étoile" de Joan Miró, 1934. Huile sur toile de 195 x 172 cm. Espagne, Madrid Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, 1992.

Du 3 octobre 2018 au 4 février 2019. Figure de proue du Surréalisme, Miró a traversé son époque et ses courants artistiques tout en gardant cette poésie qui lui est propre. Avec quelques 135 œuvres, le Grand Palais offre une rétrospective de haute volée sur l’artiste espagnol et retrace ses 70 ans de création. A ne pas manquer pour découvrir l’évolution du style du peintre ainsi que des œuvres inédites en France. Miró au Grand Palais (Lien externe)

Michael Jackson On the wall, au Grand Palais
Michael Jackson par Andy Warhol, 1984. Acrylique et sérigraphie sur lin, 762 x 660 mm. The Andy Warhol Museum, Pittsburgh; Founding Collection, Contribution The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc.

Du 23 novembre 2018 au 14 février 2019. Assurément l'expo la plus pop de la saison à Paris! Si l'influence de Michael Jackson dans l’univers de la musique, des clips, de la danse et de la mode n’est plus à démontrer, on connaît moins l’impact de ses créations sur l’art contemporain. Parce qu’il était la muse de nombreux artistes comme Andy Warhol, Lorraine O’Grady ou encore Isaac Julien, le Grand Palais met en avant ces œuvres directement inspirées du King of Pop. Un puissant hommage à celui qui aurait eu 60 ans cette année. Michael Jackson On the wall au Grand Palais (Lien externe)

Doisneau et la musique, à La Philharmonie de Paris

Du 4 décembre au 28 avril 2019. Cet hiver, La Philharmonie dessinera le parcours du photographe Robert Doisneau dans l’univers de la musique. Les fanfares, les cabarets, accompagnés de musiciens de jazz ou d’artistes de son époque, le plus célèbre photographe parisien a immortalisé ces moments. Tendez l'oreille, qui sait, des sons pourraient bien sortir des images…Doisneau et la musique à La Philharmonie de Paris (Lien externe)

Le Modèle noir de Géricault à Matisse, au Musée d’Orsay

Du 26 mars au 14 juillet 2019. Musée d’Orsay consacre une exposition aux figures noires dans la peinture. Convoquant peintures, sculptures, gravures et photographies, sur la période de l’abolition de l’esclavage en 1794 à nos jours, elle présente des œuvres de Théodore Géricault, Edouard Manet, Paul Cézanne, ou Henri Matisse, et des photographes Nadar et Carjat... Une exposition qui interroge l'esthétique, la politique, les relations sociales et raciales.
Le Modèle noir de Géricault à Matisse au Musée d’Orsay (Lien externe)

Rêve électro – de Kraftwerk à Daft Punk, à la Philharmonie de Paris
Square Cube, live audiovisuel d'Etienne de Crécy et 1024 Architecture.

Du 9 avril au 11 août 2019. La Philharmonie célèbre toutes les musiques et le démontre une fois de plus avec cette exposition consacrée à l'électro. Composée avec l’aide du DJ Laurent Garnier, elle retrace aussi bien les aspects culturels que musicaux. Tous les sens sont sollicités, on s’immerge pleinement dans l’univers, notamment grâce à des installations lumineuses qui rappellent l’atmosphère des rave-parties.Rêve électro – de Kraftwerk à Daft Punk à la Philharmonie de Paris (Lien externe)

Berthe Morisot, au Musée d’Orsay
Berthe Morisot (1841-1895). Le berceau, 1872. Huile sur toile H. 56 ; L. 46 cm. Paris, musée d'Orsay.

Du 18 juin au 22 septembre 2019. Berthe Morisot, figure de l’impressionnisme au même titre que Monet, Degas ou Renoir, jouit enfin du coup de projecteur qu'elle mérite. Pourtant reconnue comme l'une des artistes les plus novatrice du groupe, son parcours est exceptionnel, à rebours des usages de son milieu et de son temps.
Berthe Morisot au Musée d’Orsay (Lien externe)

Le Cubisme au Centre Pompidou
Détail du "Le petit déjeuner" de Juan Gris, 1915.

Du 17 octobre 2018 au 25 février 2019. Plus de 300 œuvres et documents, 14 chapitres, des dizaines d’artistes… L’exposition consacrée au cubisme du Centre Pompidou offre une approche très complète de ce mouvement artistique cher à Braque et Picasso, ses fondateurs. De manière chronologique, l’on est amené à en découvrir tous les aspects. Première exposition consacrée au cubisme depuis plus de 50 ans, la rétrospective est l’un des événements de l'hiver. Le Cubisme au centre Georges Pompidou (Lien externe)

Madagascar au Musée du Quai Branly

Du 18 septembre 2018 au 1 janvier 2019. Direction Madagascar dans l’océan Indien. Arts décoratifs, sculpture funéraire, peinture, photographie et création contemporaine : plus de 350 pièces lèvent le voile sur l’art, l’histoire et les cultures de Madagascar, terre d’échanges et d’influences. En prime, toute la pédagogie muséale du Quai Branly. On est loin... Madagascar au Musée du Quai Branly (Lien externe)

Se rendre à Paris