Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

5 bonnes raisons de passer ses vacances dans les Alpes du Sud

Val d'Allos
Comme dirait la chanson : ici, le temps est bon, le ciel est bleu… mais pas que. La Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et ses trois départements alpins (Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes) rayonnent sur tous les tableaux en hiver. Elle s’engage (pour une nature durable), elle fait du bien (pour son air pur, ses centres de bien-être et son généreux terroir), et surtout elle sait se dépasser.
Reine des compétitions sportives

Pour la deuxième année consécutive, l’Outdoormix Festival (Lien externe) prend ses quartiers à Vars pour une nouvelle édition hivernale. Celui qui allie compétitions sportives (freestyle, snowboard, ski, kayak…) et concerts de musique gratuits se tiendra du 22 au 27 janvier 2019. Dans un registre plus extrême, la station de Superdévoluy accueille également en février 2019, la coupe du monde de Ski Alpinisme (Lien externe). Ne pas manquer notamment le passage des alpinistes dans les chourums. Des cavités naturelles propres au massif qui valent le détour ! Et pour les fans de cascades de glace, la 29ème édition de l’Ice Climbing Ecrins (Lien externe) vous donne rendez-vous à l’Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes) du 17 au 20 janvier 2019. Au programme : un Open International de glace ouvert à tous, des cascades éphémères, des films et débats, du free-ski, de la raquette et beaucoup de fraîcheur.

Des stations engagées pour la planète

Soucieuses de préserver la pureté de leur patrimoine naturel, les stations des Alpes du Sud multiplient aujourd’hui les initiatives. En 2018, le domaine skiable de Serre Chevalier Vallée – Briançon (Lien externe) devient la 1ère station des Alpes du Sud certifiée Green Globe (1ère certification au monde dédiée au développement durable du tourisme). De son côté, Les Orres (Lien externe) s’est engagé en 2018 à installer de nombreux panneaux photovoltaïques et à supprimer 35 pylônes électriques. Son but : devenir autonome énergiquement. Enfin, Valberg (Lien externe) a reçu son premier « Flocon vert ». Ses bonnes pratiques environnementales telles que la mise en place de nombreux véhicules électriques en auto partage, une ressource maîtrisée de l’eau et une production de neige raisonnée ont été grandement appréciées par les associations spécialisées.

Terre de bien-être
Voir cette publication sur Instagram

Morning view, by @anthony_mahe56

Une publication partagée par Hôtel & Spa Alta Peyra**** (@altapeyra_hoteletspa) le

Plus que des bains de soleil au grand air, le sud montagnard invite aux échappées relaxantes et pour certaines (très) revigorantes. C’est le cas de la station de Saint-Véran et de son hôtel**** L’Alta Peyra (Lien externe). Celui-ci propose une divine piscine chauffée en extérieur, de la balnéothérapie sous un ciel étoilé et des soins prodigués dans une ambiance cocon douillet. Dans un autre ton, on dit que le parcours de massage aquatique des Grands Bains du Monétier (Lien externe) procure un moment de détente absolu. En fin de séance, glissez-vous sous les larmes d’eau et prenez la température des bulles chaudes des délicieux jacuzzis. Et puis, comment ne pas citer Serre Chevalier Vallée - Briançon ? Un détour incontournable du bien être en montagne. La station vient d’ajouter à sa liste son premier centre de cryothérapie (Lien externe).

Ski, sea and sun

Dotées de 300 heures de soleil par an, les Alpes du Sud font partie de ces régions où la chaleur, les crèmes solaires et les pique-niques ne connaissent pas la crise. Nichées entre le massif alpin et baignés sous un climat méditerranéen, les villages et stations sont une véritable source de vitamine D. Quand on sait que le Val d’Allos (Lien externe) se fait appeler « Espace lumière », que certains sommets de Valberg (Lien externe) et Isola 2000 (Lien externe) plongent sur la mer et que Serre Chevalier Vallée - Briançon (Lien externe) détient un nombre incalculable de planchas et transats d’altitude, on se dit que la montagne en hiver, c’est mieux que les Bahamas finalement.

Des spécialités du terroir qui se démarquent

Toutes originaires de la région des Alpes du Sud, les spécialités culinaires ont un autre point commun : l’amour des noms originaux. Parmi les noms les plus extravagants, on retrouve en première position les oreilles d’âne (Lien externe). Ce délicieux gratin d’épinards issu du Champsaur tire son nom de la feuille d’épinard sauvage, qui a la forme de ces dernières. Dans les Hautes-Alpes, il n’est pas rare non plus de savourer une « pomme givrée (Lien externe) » à l’apéro ou au dessert. Ce nectar aux apparences de cidre de glace est un petit délice. Composé de pommes mûries à 1000 m d’altitude, il est exclusivement servi à -10°. Et pour les amateurs de fromage bien fait, la vallée du Queyras offre à qui veut… un « Baiser du Diable ». Ce bleu de caractère s’inscrit dans la pure tradition Haut-Alpine : de l’authentique et du savoir-faire ancestral.