5 villas de rêve pour un tête-à-tête avec le lagon à Moorea

Le clapotis de l’océan, les eaux cristallines du lagon à perte de vue, la brise marine qui fait frémir les feuilles des cocotiers… Direction l’île de Moorea, en Polynésie française, où France.fr vous dévoile cinq pépites pour un tête-à-tête avec le Pacifique.

Raies pastenagues et requins à pointe noire à la Villa Kahaia Beach

Mordus de snorkeling, cette villa est celle qu’il vous faut ! Posée sur la côte nord de Moorea, île sœur de Tahiti, la Villa Kahaia Beach se situe face à l’un des meilleurs spots d’observation de la faune marine. Il suffit effectivement de s’éloigner un peu de la plage de sable blanc privée qui borde la maison pour nager au milieu des raies pastenagues et autres requins à pointe noire. Pour se remettre de ses émotions après cette sortie en mer, on profite du calme et de la vue sur la grande terrasse ouverte face au lagon. Cette villa est également accessible par bateau ou jet ski grâce à un petit chenal dans le lagon.

Villa Kahaia Beach (Lien externe)

Une vue au sommet à la Villa Oramarama

Depuis cette propriété du nord de l’île, c’est la baie de Cook qui se dévoile, avec pour point de mire le Pic Mouaputa, dont le nom signifie « montagne percée ». La légende raconte que ce trou qui fait la renommée de ce sommet aurait été formé par la lance magique du demi-dieu Pai qui défendait la montagne alors convoitée par Hiro, le dieu des voleurs. On ne se lasse pas de cette vue, que l’on soit installé dans un hamac suspendu entre deux cocotiers, sur le quai privatif de la villa ou bien, pour une détente totale, dans le jacuzzi extérieur.

Villa Oramarama (Lien externe)

Inspiration polynésienne à la Villa Ylang Ylang

Dépaysement total dans cette maison de la côte ouest de l’île, dans le district de Ha’apiti/Nu’urua, où l’on se laisse immerger dans la culture polynésienne. Construite en bois, la Villa Ylang Ylang, dont le nom est déjà la promesse de senteurs enivrantes, multiplie les clins d’œil d’inspiration polynésienne à l’image des coussins colorés, tableaux et autres coquillages disséminés aux quatre coins de la maison. Une grande terrasse couverte, pour profiter de la vue même aux heures les plus chaudes, s’ouvre sur une plage de sable blanc. Mention spéciale pour les kayaks à disposition qui permettent de partir à la découverte du lagon et de ses eaux claires et peu profondes peuplées d’habitants plus colorés les uns que les autres !

Villa Ylang Ylang (Lien externe)

Le temps de vivre à la Villa Meheana

A la Villa Meheana, on admire le lagon et sa plage de sable blanc confortablement installé dans le grand jardin ombragé. Plus tard, après la baignade, on ira flâner dans les restaurants et autres magasins du village de Maharepa, le plus animé de l’île. Avant de rentrer juste à temps pour dîner sur la terrasse couverte. La belle vie, quoi !

Villa Meheana (Lien externe)

Seul au monde à la Villa Tiarenui

Cette villa à l’architecture contemporaine profite d’un immense jardin à l’abri des regards indiscrets tout en étant située non loin du village de Maharepa. Depuis la terrasse, on en prend plein les yeux avec une vue splendide sur le lagon qui recèle un jardin de corail et d’une faune multicolore. Envie de varier les plaisirs ? Les 18-trous du golf international Jack Nicklaus, situé à deux pas, n’attendent plus que vous.

Villa Tiarenui (Lien externe)

Se rendre à Moorea, en Polynésie française