Tout savoir sur le mémorial de l'abolition de l'esclavage à Nantes

Lors du 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage en 1998, Nantesadopte le principe d'édifier un monument commémoratif sur le quai de la Fosse.

Conçu par l'artiste Krzysztof Wodiczko et l'architecte Julian Bonder, le Mémorial de l'abolition de l'esclavage, inauguré en mars 2012, marque une période de plus de vingt-cinq ans d'action publique pour développer la connaissance et la reconnaissance du passé négrier nantais.
Au-delà du travail de mémoire des victimes de la traite atlantique, il s'agit de rendre hommage aux luttes contre les traites et les esclavages dans le monde.

Sur les quais de Loire, s'étend une promenade végétalisée de 7000 m² sur laquelle sont réparties 2000 plaques de verre qui rappellent le nom des navires, les dates des expéditions négrières nantaises ainsi que les comptoirs négriers, les ports d'escales et les ports de vente en Afrique et aux Antilles.

A partir de l'esplanade, un vaste escalier à ciel ouvert conduit le visiteur vers le passage souterrain, cœur du Mémorial.
Il est accueilli par la Déclaration universelle des droits de l'homme, derrière laquelle s'affiche le mot Liberté dans une cinquantaine de langues issues des pays touchés par la traite.
Une immense plaque de verre (90 m) porte sur cinq siècles (du XVIIème au XXIème siècle) une sélection de textes : lois, témoignages, œuvres littéraires, chants, textes fondamentaux de l'abolitionnisme.

Un parcours urbain composé de 11 panneaux d'information relie symboliquement le Mémorial au Musée d'histoire de Nantes du Château des *Ducs de Br*etagne.

Le Mémorial est un espace public gratuit, ouvert toute l'année.

Nantes