Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Les folles inventions de Léonard de Vinci au Clos Lucé

Char d’assaut, catapulte, machine volante… Le génie de Léonard de Vinci est toujours vivant au Clos Lucé, dans le Val de Loire, où sont exposées des maquettes grandeur nature de ses incroyables machines. Des inventions aussi folles les unes que les autres qu’il est possible d’expérimenter en 3D le temps d’une exposition en partenariat avec Dassault Systèmes.
La vis aérienne

Cette vis faite de lin tendu autour de fil métallique n’est autre que l’ancêtre de l’hélicoptère moderne. La rotation s’actionne manuellement en tournant les manivelles en bois situées autour de l’axe central.

Le planeur articulé

C’est sans doute la plus connue et la plus folle invention de Léonard de Vinci, qui avait fait du vol humain une véritable obsession, observant sans relâche le vol des oiseaux et des chauve-souris.

Le char d’assaut

Il fait partie des inventions les plus emblématiques du maître italien. Sous sa carapace en forme de tortue aux ouvertures bien placées, se trouve une trentaine de canons prêts à donner l’assaut !

La catapulte

Lorsqu’il était au service du duc de Milan, Ludovic Sforza, Léonard de Vinci a imaginé bon nombre de redoutables machines de guerre, parmi lesquelles cette catapulte.

L'odomètre

Derrière ce nom un peu barbare se cache en fait l’ancêtre de notre compteur kilométrique. À chaque tour de roue de la brouette, une astucieuse installation fait tomber un caillou dans un panier. Il suffit ensuite de compter le nombre de cailloux pour calculer la distance parcourue.

Le tambour mécanique

Les inventions du maestro touchent également au domaine des arts avec cet instrument sans doute conçu pour les parades de rues ou les défilés militaires.

Le Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci

Le maître italien séjourne au Château du Clos Lucé les trois dernières années de sa vie et travaille à de nombreux projets pour le roi de France, entouré de ses élèves. Il reçoit des hôtes de marque, les grands du royaume, les ambassadeurs et ses amis artistes italiens présents à la Cour du Roi dont Dominique de Cortone, dit le Boccador, futur architecte de Chambord. Léonard de Vinci meurt dans sa chambre du Clos Lucé le 2 mai 1519.

Se rendre au Clos Lucé, dans le Val de Loire 

Aller
plus loin